Spread the love
antoine-et-christophe
Les maires N’Da Antoine N’da (à gauche) et Christophe Mégbédji

L’année 2015 aura marqué comme les autres années des personnalités. Les faits majeurs de cette année des élections législatives, communales, municipales et locales et en même temps une année précédant l’élection du président de la République, a enregistré le rappel à Dieu du président Mathieu Kérékou. Sa disparition le 14 octobre ainsi que ses obsèques qui se sont déroulées à Natitingou le 12 décembre, après des hommages officiels nationaux qui lui ont rendus entre le 9 et le 11 décembre de Cotonou à Natitingou en passant par de grandes villes, ont retenu l’attention de plusieurs personnalités.

 N’Da Antoine N’Da, maire de la commune de Natitingou: « C’est la disparition du Président Mathieu Kérékou »
« Il y a un évènement national qui passe au devant de tout. C’est la disparition du Président Mathieu Kérékou. Sa disparition nous laisse seulement des points d’interrogation à une très grande échelle. C’est un peu la disparition du père de famille pendant que ses enfants ne savent pas encore s’y prendre pour se défendre dans la vie. Alors vous voyez leur désolation. Et c’est pourquoi l’on dit souvent qu’on ne connaît l’importance des fesses que vient l’heure de s’assoir. Si on les a, on s’aperçoit combien les fesses sont précieuses. C’est le cas. On ne savait pas et on ne s’imaginait pas que ce vide allait se créer. Brusquement ce vide s’est créé et vraiment nous sommes décontenancés. Nous faisons toutes les supplications mais nous ne savons pas si le bon Dieu va nous aider à combler ce vide par la nature des choses. Nous aimerions être surpris, ressuscités mêmes, d’avoir un homme qui sort de taille à combler le vide»
Christophe H. Mégbédji, Maire de Klouékanmè : « J’étais ému par l’élection du président  Adrien Houngbédji »
 « J’ai été marqué négativement par le refus du chef de mon parti de me mettre sur la liste des candidats pour l’élection communale de juin 2015. Il a fallu la réaction de la population béninoise pour qu’il me donne raison. J’ai été aussi marqué par l’élection du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. Car, le scrutin avait attiré l’attention de tous les Béninois. C’était vraiment émouvant. Aussi, ai-je été marqué par ma sollicitation pour plusieurs rencontres internationales. Par rapport au tollé général suscité par l’élection présidentielle, je souhaite que Dieu nous vienne en aide pour apaiser les consciences afin que le choix juste, le bon choix soit fait pour notre nation »