Spread the love

CONTLOLECLes jeudi 13 et vendredi 14 avril se tiendra à Cotonou la réunion annuelle du groupe Afrique de la Fédération internationale pour la sécurité des usagers de l’électricité (Fisuel). C’est une occasion pour le groupe Afrique d’harmoniser ses positions en prélude à l’Assemblée générale de l’instance faîtière qui se tient en mai prochain en Indonésie.

Pour Mohamed-Masmoudi Saïzonou, Directeur général de l’Agence de contrôle des installations électriques intérieures (Contrelec), ces assises visent à préparer l’Assemblée générale ordinaire de la Fisuel qui se tiendra du 8 au 13 mai à Bali en Indonésie. « Nous, africains, voulons ainsi faire le point d’exécution des recommandations de la dernière réunion et préparer la prochaine pour savoir les idées fortes derrière lesquelles nous comptons nous aligner pour défendre nos problèmes, étant donné que les problèmes ne sont pas les mêmes selon les continents » a-t-il justifié. Pour ce qui est du choix du Bénin pour accueillir cette rencontre annuelle, il a affirmé  que le  Bénin est l’un des membres les plus actifs au sein du groupe de travail Afrique et de la Fisuel. Il a été même pressenti pour remplacer le Gabon qui a été sorti pour quelques difficultés. « En outre, bientôt le bureau du conseil d’administration de la Fisuel sera renouvelé. Et c’est tout de même légitime pour nous de convoiter un siège au sein de la prochaine équipe. Du coup, l’organisation de la rencontre de Cotonou est une opportunité pour faire preuve de notre engagement, de notre capacité à jouer un rôle de leadership » a-t-il déclaré. Rappelons que la Fisuel  a été créée le 1er février 2002 conformément à la loi 1901. Cette fédération a pour finalité de promouvoir l’accès à l’électricité pour tous et surtout en toute sécurité. Elle compte actuellement sept membres en l’occurrence le Bénin, le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, le Sénégal, le Maroc, le Niger qui seront tous à Cotonou.

Léonce Adjévi