Spread the love
ADRIEN
Le Pdt de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji s’est déjà mis au travail

Atour de son président Me Adrien Houngbédji, le bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni hier jeudi au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Deux importantes décisions ont été prises. Premièrement, il s’agit de la confirmation de la date d’investiture du président du Parlement et celle de la mise en place des commissions et groupes parlementaires. De deux, Me Adrien Houngbédji a décidé d’écrire au gouvernement pour lui exiger de respecter le délai pour faire le débat à l’Assemblée nationale sur les grandes orientations du budget général de l’Etat, exercice 2016.

On le savait déjà. Me Adrien Houngbédji ne sera pas un président de l’Assemblée nationale marionnette.   A peine au travail, son bureau a annoncé les couleurs de ce que sera la 7ème mandature de l’Assemblée nationale. Ce sera, sans doute, une législature qui ne fera pas de cadeau au régime Yayi Boni. L’une des décisions prises hier ressemble bien à un marquage à la culotte sur le gouvernement. En effet, le président Adrien Houngbédji connaissant la méthode de travail de l’Exécutif a prévenu d’une violation du délai à lui prescrit pour indiquer les grandes orientations du budget général de l’Etat, exercice 2016. Conformément à l’article 59 de la loi organique relative aux lois des finances, qui demande aux ministres de présenter à la représentation nationale, les grandes orientations de la politique budgétaire du pays, cet exercice consiste à faire le débat six mois avant le vote du budget, qui intervient généralement en décembre de l’année en cours. Il sera alors demandé au ministre de l’Economie et des finances Komi Koutché de ne pas dépasser ce délai qui court jusqu’en fin juin 2015. Le bureau de l’Assemblée estime qu’il faut dès maintenant attirer l’attention du gouvernement sur cette exigence. Il faut alors le saisir par un courrier officiel, ont décidé le président Adrien Houngbédji et les autres membres qui l’entourent. Ce genre de rappel est considéré comme une démarche qui tranche avec les anciennes pratiquent dont l’Exécutif profite pour ne pas se conformer à cette obligation dans le temps qui lui est imparti. De plus, cette démarche participe de la mission de contrôle de l’action gouvernementale assignée aux députés. Mieux, il s’agit d’une pression que le bureau exerce sur le ministre de l’Economie et des finances. Pour le moment on ne sait pas comment ce dernier réagira, mais bonne gouvernance l’obligera à satisfaire à cette doléance de Me Adrien Houngbédji. Au cours de cette même réunion, le bureau a passé en revue le budget d’investiture du président de l’Assemblée nationale. La cérémonie est maintenue au 15 juin 2015. Avant tout cela, la mise en place des commissions du Parlement et des groupes parlementaires est prévue pour les 08 et 09 juin 2015. A partir de la semaine prochaine, l’Assemblée nationale démarrera ses travaux avec ses différents organes de fonctionnement.

 Fidèle Nanga