Spread the love
talon
Talon remercié pour le Hadj réussi

Le Conseil des Imams, en communion avec toute la communauté islamique de Parakou, a célébré, le jeudi 22 novembre 2018, la fête de Maouloud. A cette occasion, les fidèles musulmans ont témoigné leur reconnaissance et leur soutien indéfectible  au Chef de l’Etat, Patrice Talon,  pour la réussite de l’organisation du Hadj 2018.  

La communauté musulmane de Parakou n’a pas voulu être ingrate envers le président de la République au regard de la satisfaction obtenue lors du pèlerinage sur  la terre sainte d’Arabie Saoudite. En marge de la commémoration de l’anniversaire de naissance du prophète Mahomet, elle a exprimé sa gratitude à l’endroit de Patrice Talon et son Gouvernement. Pour Djibril Moussa Imorou, fidèle musulman, ce devoir de reconnaissance s’explique par le fait que depuis 2016, le chef de l’Etat a mis fin au calvaire des pèlerins qui,  par le passé, éprouvaient d’énormes difficultés pour effectuer le Hadj, le 5ème pilier de l’Islam, recommandé à ceux qui ont les moyens. Cela, grâce aux différentes réformes introduites dans l’organisation. A en croire Sahadou Moussa, Secrétaire adjoint du comité islamique de Parakou, il s’agit entre autres réformes, du  respect du calendrier de la mission  exploratoire qui s’effectue en Arabie Saoudite, celui de la tournée de sensibilisation des  pèlerins, de la décentralisation des services de l’immigration pour réduire les tracasseries et de faciliter l’établissement du passeport biométrique aux pèlerins et la sécurisation du site d’inscription des pèlerins pour leur permettre  de remplir à temps les formalités d’usage auprès de leur convoyeur. Autant de dispositions qui ont concouru à la satisfaction des pèlerins. «Tous les acteurs impliqués sont satisfaits. Cette année par exemple, il n’y a pas eu un seul pèlerin qui a payé et qui n’a pas pu voyager.  Du début jusqu’à la fin, c’est la satisfaction totale, de l’accueil au suivi sanitaire en passant par l’hébergement et la restauration », a témoigné Djibril Moussa Imorou. Cela, grâce à l’implication personnelle du chef de l’Etat et sa détermination à changer les vielles et mauvaises habitudes. Par rapport au sens à donner à la célébration de la fête de Maouloud, Sahadou Moussa a indiqué qu’elle mérite d’être célébrée étant donné que c’est la naissance du prophète Mahomet qui a permis la reconversion des peuples désormais illuminés par la parole d’Allah.

Zéphirin Toasségnitché (Br Borgou-Alibori)