Spread the love

Jean-Claude HoussouLe ministre Jean-Claude Houssou ne cesse d’apporter son soutien à la jeunesse de son pays. Après l’artiste plasticien Sébastien Boko, c’est au tour de la présidente de la Jci Porto-Novo Auréole de recevoir le soutien du numéro 1 de l’Energie au Bénin. C’était à l’occasion du lancement de mandat 2019 le samedi 26 janvier 2019 dans un hôtel de la capitale.

La présidente de la Jeune chambre internationale (Jci) Porto-Novo Auréole peut compter sur le ministre Dona Jean-Claude Houssou pour réussir le mandat 2019 dont le thème cette année est « Dans l’unité, impactions durablement ». Ce dernier, toujours engagé à soutenir les nobles actions de la jeunesse, a accepté de parrainer l’équipe de la Jci Porto-Novo auréole, dirigée par Ella Guèdègbé. Et déjà, il a promis de prendre une part active à leurs côtés dans le cadre de leur ambition de doter de forages certaines zones de la ville capitale encore dépourvues d’eau courante. «Je vais m’engager personnellement à vos côtés pour une meilleure disponibilité de l’eau, parce que j’ai vu dans votre programme d’actions qu’il y a une quinzaine de forages prévus. Dès le mois prochain, les études pourraient même commencer », leur a promis Dona Jean-Claude Houssou. Ce n’est pas tout. L’ancien Haut cadre d’Electricité de France entend aussi intervenir dans le secteur de l’éducation, un domaine qui lui est particulièrement cher et qui mérite selon lui, une attention de premier ordre. Son cheval de bataille, dans le cadre du programme de travail qui lui a été soumis, pointe également sur le manque de mobilier pour les apprenants. «C’est insoutenable de voir des enfants qui ne peuvent pas s’assoir pour étudier. C’est pourquoi je prends l’engagement d’équiper une salle de classe au lieu de votre choix», a annoncé le parrain. Cet engagement de la part de ce natif et habitant de Porto-Novo est motivé par l’état dans lequel se trouve la ville capitale du Bénin. A l’en croire, Porto-Novo a été malheureusement délaissée depuis plusieurs décennies sans investissement de grande ampleur. Pour lui, l’heure est venue, grâce à l’engagement et la détermination du Président Patrice Talon, de travailler pour la remettre sur la voie du développement. L’heure est aussi venue, a-t-il poursuivi, pour que chacun prenne ses responsabilités. Cette responsabilité qui ne doit être autrement que l’engagement pour le développement de cette ville. Et pour y parvenir, il compte sur tous les natifs de cette ville du département de l’Ouémé. « Ensemble, je veux que nous nous serrions les coudes pour faire en sorte qu’il y ait des améliorations notables et visibles dans notre communauté. Notre communauté en a besoin et fortement », leur a-t-il signifié tout en les exhortant à la solidarité, à l’engagement et au travail.

 Joël Samson Bossou