Spread the love
Fard-Alafia
Le Dc et le Dec annonçant les grandes tendances

Les ténors du Fard-Alafia étaient en conclave au siège du parti le samedi 1er juillet dans la cité des Koburu. De la déclaration lue par le  2ème Secrétaire général adjoint du parti, Eugène Dossoumou, il ressort que le parti suspend ses actions aux côtés des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et apporte son soutien au Programme d’actions du gouvernement et au Chef de l’Etat, Patrice Talon.

Plus rien ne lie le parti Fard-Alafia à l’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Dans un communiqué rendu public par le 2ème Secrétaire général adjoint du parti, Eugène Dossoumou, le Fard-Alafia a décidé de suspendre sa participation aux activités des Fcbe et d’encourager le président Patrice Talon dans la réalisation du Programme d’actions du gouvernement. Au cours de cette rencontre de Parakou, le bureau exécutif a examiné un certain nombre de points qui violent actuellement les textes du parti. Il s’est également penché sur la gestion de l’alliance Fcbe après le départ du pouvoir du président Yayi Boni. Selon le communiqué, en signant son adhésion à l’alliance Fcbe, le Fard-Alafia s’est engagé à soutenir les actions du régime du président Yayi Boni. Pour  le bureau, en constatant la fin du régime Yayi Boni en avril 2016, le principal objectif fondant les Fcbe est arrivé à terme. « Contre toute attente, le Fard-Alafia constate et déplore la redéfinition d’un nouvel objet des Fcbe sans consultation du cadre de concertation des chefs de partis dont il est membre », s’étonne le 2ème secrétaire général adjoint. Il dit avoir noté l’adhésion des Fcbe au Front pour le sursaut patriotique (Fsp) et ses prises de position contraires aux valeurs de préservation de la démocratie, de la cohésion nationale, comme l’a toujours prôné le président Yayi Boni et les textes du parti. Les leaders du Fard-Alafia, après avoir fait le bilan de leur participation à la gestion du pouvoir aux côtés de l’ancien président, ont ainsi décidé de donner une nouvelle orientation à leur regroupement politique.Le bureau exécutif national du Fard-Alafia a ensuite lancé un message d’encouragement à l’endroit du président Patrice Talon à poursuivre ses efforts en vue de la réalisation de son Programme d’actions en faveur du peuple béninois. A travers cette déclaration solennelle, le parti clame désormais son appartenance à la mouvance présidentielle. S’agissant de la vie interne du parti, selon le porte-parole Eugène Dossoumou, le Bureau exécutif national a donné des directives au secrétariat permanent en vue de la dynamisation des cellules de base. La rencontre a connu la présence effective des cadres et personnalités politiques du parti tels que le député Barthélémy Kassa, l’ancien ministre Daniel Tawéma, le directeur de cabinet du médiateur de la République, Zourkarnéiny Toungouh et bien d’autres.
 
Hervé M. Yotto
 (Br Borgou-Alibori)
 
Communiqué final de la réunion
 Le Bureau exécutif national (Ben) Fard-Alafia s’est réuni à son siège à Parakou, le samedi 1er juillet 2017. Les travaux qui se sont déroulés dans un esprit de franche camaraderie et de ferveur militante ont permis d’aborder des questions touchant à la vie interne du Parti ainsi qu’à la situation politique nationale S’agissant de la vie interne du Parti, le Ben a donné des directives au Secrétariat Permanent pour des mesures à prendre en vue de la réanimation des structures de base du Parti. Abordant le point de la participation du Fard-Alafia à la gestion du pouvoir d’Etat aux côtés du président Boni Yayi, le Ben a salué la clairvoyance des choix politiques mis en œuvre par le Président Boni Yayi et ses différents gouvernements en vue d’un développement harmonieux de notre pays. Le/Ben saisit cette opportunité pour remercier tous ses militants et sympathisants pour avoir, au prix de lourds sacrifices, accompagné le régime du Président Boni Yayi pour la réalisation des ses objectifs durant ses deux mandats. Le Bureau Exécutif National souhaite longévité, santé et un repos mérité au président Boni Yayi. Le Ben s’est également penché sur la gestion de l’Alliance Fcbe après le départ du président Boni Yayi du pouvoir. En signant son adhésion à l’Alliance Fcbe, le Fard-Alafia s’était engagé à soutenir les actions du régime du Président Boni Yayi. Mais, en constatant la fin du régime Yayi Boni en 2016, le principal objet fondant les Fcbe est arrivé à terme. Contre toute attente, le Fard-Alafia constate et déplore la redéfinition d’un nouvel objet des Fcbe sans la consultation du Cadre de concertation des chefs de partis (Cccp) dont il est membre. Entre autres nouvelles orientions de l’Alliance Fcbe, il a été noté l’adhésion des Fcbe à l’Alliance des Forces du Sursaut Patriotique (Fsp) et ses prises de position contraires aux valeurs de préservation de la démocratie, de la cohésion nationale, de l’image de notre pays comme l’a toujours prôné le Président Boni Yayi et les textes fondateurs de notre Parti. Pour toutes ces raisons et afin d’éviter les errements de nos militants, le Ben, conformément aux prérogatives que lui confèrent les Statuts et Règlement intérieur du parti, a décidé de suspendre la participation du Fard-Alafia aux activités de l’Alliance Fcbe à compter de ce jour, samedi 1er juillet 2017. Le Ben invite les militants à rester mobilisés autour des valeurs de notre Parti en vue des victoires plus grandes. Par ailleurs, le Ben encourage le Gouvernement du Président Patrice Talon à poursuivre ses efforts en vue de la réalisation de son Programme d’actions en faveur du peuple béninois.
 
 Fait à Parakou, le 1er juillet 2017
  Le Bureau exécutif national