Spread the love
rachidi_gbadamassi
Rachidi Gbadamassi et Issifou Amadou ont convaincu leurs mandants

Les représentants du peuple de la 8ème circonscription électorale, Rachidi Gbadamassi et Amadou Issifou  étaient hier face aux populations de la ville de Parakou. De leurs échanges, on retiendra que les populations de la localité sont favorables au projet de révision de la loi fondamentale du pays, mais elles ont invité le Chef de l’Etat à revoir d’abord le volet social.

Au terme de leur rencontre avec les populations de la ville de Parakou, les députés à l’Assemblée nationale, Amadou Issifou et Rachidi Gbadamassi de la 8ème circonscription électorale repartent avec un cri de cœur de leurs mandants. La quasi-totalité des intervenants ont confié à leurs représentants qu’ils ont faim. Ils ont martelé qu’ils ne parviennent pas à joindre les deux bouts et qu’elles appellent le Président à travailler pour faire reculer la morosité économique ambiante. Les populations de cette région du pays sont unanimes à donner leur accord pour la révision de la constitution avec la prise en compte des amendements qu’elles auraient proposés. Pour obtenir cette moisson, il a fallu que ces deux députés appuyés par le Maire de la municipalité de Parakou, Charles Toko, expliquent le bien-fondé de la rencontre ainsi que la possibilité pour eux en tant que représentants du peuple, d’apporter des amendements qui tiennent compte de leurs aspirations. En clair,  ils ont éclairé les populations sur les zones d’ombre relatives à ce projet de révision constitutionnelle. Il faut retenir qu’au nombre des propositions faites par les participants à ladite séance d’échanges, l’Association Tembi de développement de Parakou a suggéré organiser plusieurs ateliers afin de recueillir les propositions qu’elles jugent nécessaires pour parfaire le projet. A tous les niveaux d’échanges, les populations ont mis l’accent sur le social et ont appelé le Chef de l’État à revoir sa politique afin de soulager leurs souffrances. C’est donc une mission accomplie pour Rachidi Gbadamassi et Amadou Issifou, qui  sont descendus voir leur base pour recueillir son avis. C’était en présence des têtes couronnées, dignitaires religieux, associations de jeunes, de femmes et des sages et notables qui n’ont pas marchandé leur soutien au projet de révision de la constitution du 11 décembre 1990.

Prince Ouindé

(Coll)