Spread the love

KEREKOU MODESTE 1Le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Kérékou, a procédé, mardi 17 juillet 2018, à l’ouverture de l’atelier de revue semestrielle au 31 juin 2018, du Plan annuel de travail de son Ministère. La cérémonie de lancement s’est tenue dans les locaux dudit Ministère à Cotonou.

Les taux d’exécution physique et financière du Plan de travail annuel enregistrés au  31 juin 2018  au Ministère des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi (Mpmepe) ne sont pas meilleurs. Des différentes communications présentées, le Plan de travail annuel a été exécuté à un taux financier base engagement de 58,01% et un taux base ordonnancement de 24,18% correspondant respectivement à 8 977 720 000 de FCfa et à 3 741 229 000 de FCfa. Par ailleurs, au plan physique, le Pta 2018 du Mpmepe a enregistré un taux d’exécution de 33,38% sur un taux attendu de 65,68%, soit une performance de 50,82%.Selon Gabin Zogbadji, Directeur de la prospective et de la programmation, après six mois de mise en œuvre du Pta, il importe de marquer une pause afin d’analyser les avancées, de relever les difficultés rencontrées et de faire des recommandations. « Elles permettront une meilleure mise en œuvre des activités du Mpmepe programmées au titre de l’année 2018 », a-t-il déclaré. A sa suite, Modeste Kérékou, ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, dans son intervention, n’a pas manqué de relever toute la pertinence de cette réunion de revue semestrielle du Pta2018.« Les présentes concertations s’inscrivent dans le cadre des rencontres périodiques retenues pour évaluer et valider les résultats atteints dans l’exécution des différentes activités inscrites au Pta », a-t-il déclaré. Aux dires de l’autorité ministérielle, il s’agira plus spécifiquement de faire le point des grandes réalisations physiques de son Ministère au cours du premier semestre 2018, d’évaluer l’exécution financière et d’identifier les facteurs de blocage aux fins de proposer des approches de solutions.

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)