Spread the love
laureat-rfi
La directrice de Rfi au milieu des deux boursiers béninois

La 3ème édition de la « Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon » au Bénin a livré ses lauréats. Leurs noms : Cécile Goudou et Didier Guédou. Ils ont été primés à la faveur d’une cérémonie de clôture qui s’est déroulée hier mercredi 2 novembre à Azalaï Hotel en présence d’une foule de journalistes et de personnes distinguées.

Dans la catégorie « Journaliste », Cécile Goudou en service à l’Ortb avec son reportage « Le dialogue entre les veuves qui refusent le lévirat et leur belle famille » et, dans la catégorie « Technicien audio », Didier Guédou de Diaspora Fm (et Eden Tv) avec sa production « L’esclavage, et après… ». Distingués l’un pour la qualité de l’écriture, le choix et la force des témoignages et l’autre pour sa maîtrise de la réalisation, du montage et du mixage, ces deux fils du Bénin sont les lauréats de la  3ème édition de la Bourse Rfi. Un duo mixte à l’image des feus Ghislaine Dupont et Claude Verlon en hommage à qui, l’initiative est née. En présence de Apolline Verlon, fille de Claude Verlon et Agathe Leroux, filleule de Ghislaine Dupont, les 2 Béninois ont reçu des mains de leurs prédécesseurs malgaches leurs prix hier 2 novembre, Journée internationale de lutte contre l’impunité des crimes contre les journalistes. Ils bénéficieront d’une formation intensive à Paris en février 2017, aussi bien en immersion à Rfi, qu’au sein des établissements partenaires de la bourse notamment l’Ecole de Journalisme de Sciences Po pour le lauréat journaliste et le centre de formation de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) pour le lauréat technicien. « A travers ces bourses, nous entendons transmettre le savoir-faire, le professionnalisme et la rigueur des 2 disparus », a fait savoir la Directrice de Rfi Cécile Megie. L’émotion surmontée, les deux lauréats ont exprimé leur joie et leur engagement à porter plus haut « la flamme allumée ». Après avoir salué France Médias Monde en l’occurrence Rfi pour le choix du Bénin, le Directeur général de l’Ortb Georges Amlon a invité les lauréats à ne pas voir dans ses distinctions une fin en soi, mais un pas décisif dans leur carrière professionnelle. « Si le Bénin a été choisi, c’est parce qu’il reste attaché aux valeurs civiques, à la démocratie et au vivre ensemble en dépit de l’environnement sensible », a expliqué l’ambassadrice de France près le Bénin Véronique Brumeaux. Ces deux bourses, poursuit-elle, constituent un fort encouragement à œuvrer avec plus de ténacité pour la conservation de ces valeurs. Rappelons que la bourse se tient chaque année dans un pays d’Afrique. Elle a démarré en 2014 avec le Mali. Le Madagascar et le Bénin ont suivi. Les yeux sont à présent rivés sur le pays qui accueillera la 4ème édition.
 Anselme Pascal Aguéhoundé