Spread the love

senouL’ancien Ministre des transports de Yayi Boni, Richard Sènou a donné son avis sur la visite de François Hollande au Bénin, la boucle ferroviaire Bénin-Niger, la nomination de Lionel Zinsou au poste de 1er Ministre, la problématique du délestage au Bénin. L’invité de Zone Franche de ce dimanche 05 Juillet 2015 est également revenu les dossiers Cen-Sad, Icc-Services, Maria-gléta.

Pour Richard Sènou la visite du Président français au Bénin le 02 Juillet passé témoigne de la vitalité de la démocratie béninoise et de la transparence autour des élections. « C’est une bonne chose pour l’image du Bénin » a-t-il exclamé. Cependant, l’ancien Ministre des transports n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement face à l’omission du nom du Président de l’Assemblée Nationale dans le discours de Yayi Boni lors de cette visite. Il trouve dans la boucle ferroviaire qui est selon ses propos, un projet de l’opérateur économique Samuel Dossou en collaboration avec les chinois, une opportunité pour le Bénin en matière de création de richesses. Richard Sènou est revenu sur la nomination du premier ministre Lionel Zinsou. Pour lui, cette nomination est une chance pour le Bénin en raison des compétences intellectuelles du premier-ministre. De son avis, Lionel Zinsou réussira sa mission grâce à la mise en œuvre d’un plan d’urgence de réorientation du développement du pays d’une durée d’un an, des réformes dans l’administration publique en tenant compte des contraintes sociologiques du Bénin, la lutte contre la corruption en interpellant tous ceux qui sont impliqués dans des dossiers de malversation tels que Cen-Sad, Maria-gléta, Icc-Services et autres. Richard Sènou a également évoqué le projet de création d’un centre d’électricité à partir du gaz liquéfié en provenance du Nigéria qui est selon lui la solution pour assurer au Bénin une autonomie énergétique.

Inès Zounnon