Spread the love

gbegnonvi rogerLe professeur Roger Gbégnonvi était l’invité de l’émission « Ma part de vérité », dimanche 17 février 2019. Il a donné son point de vue sur la place réservée, de nos jours, à la valeur morale dans la société béninoise.

La valeur morale dépend de chaque société et de l’appréciation de chacun. C’est ce que pense le professeur Roger Gbégnonvi. Selon lui, ce qui est considéré comme valeur morale pour l’un ne l’est pas systématiquement pour l’autre. A ce titre, il a montré qu’en période révolutionnaire, les enfants étaient bien chicotés. Cela faisait partie des moyens d’éducation, mais aujourd’hui, c’est interdit, même dans certaines écoles. « Aujourd’hui, nous sommes dans l’humanisation, surtout grâce à l’avènement des institutions de protection des droits de l’homme », a-t-il indiqué. C’est dire que la morale évolue en fonction du temps. Il a fait savoir que ce qui était immorale peut devenir la morale et vice versa. De plus, il a estimé que la valeur morale découle de l’interprétation du raisonnement de quelqu’un qui fait usage de la force. C’est-à-dire que le plus fort considère souvent sa vérité comme la meilleure. Donc, il pense que tout ce qu’il fait ou dit est normal et constitue une valeur que les autres doivent lui reconnaître. Pour l’invité, la valeur morale est considérée, pour la plupart, comme la sagesse, par conséquent réservée à la catégorie des personnes âgées. L’ancien ministre a justifié cela par le comportement peu orthodoxe des jeunes d’aujourd’hui dans la société. Par contre, il a été catégorique en ce qui concerne le domaine politique. « Il n’y a pas de valeur morale en politique », a affirmé le professeur. Il a expliqué qu’en politique, il est question de concurrence, de compétition et les gens n’hésitent pas à utiliser tous les moyens pour atteindre leurs objectifs. Alors que le respect de la parole donnée est une valeur morale, il a confié qu’il est régulièrement foulé au pied parles politiciens. Pour finir, il a invité les organisations de la société civile à plus d’actions pour un tant soit peu restaurer les valeurs morales dans la société.

 Donald Kévin Gayet

(Coll)