Spread the love
Le président de la Rb a posé un acte de courage
Le président de la Rb a posé un acte de courage

Par décision en date du 19 janvier 2015, la Renaissance du Bénin (Rb) a mis un terme à sa collaboration avec la mouvance présidentielle. Pour le président de la Rb, Léhady Soglo, ce ne devrait pas être une décision facile, après 4 ans de concubinage qui n’a pas tenu la promesse des fleurs. Attaché aux principes fondamentaux de la démocratie, le parti de Léhady, a pris ses distances vis-à-vis de Yayi Boni.

Il faut avoir des couilles pour prendre une décision aussi stoïque. En ce sens, le courage du président de la Renaissance du Bénin (Rb), Léhady Soglo, est à saluer. Dans un partenariat, il est indispensable, à échéance, de marquer des pauses et de procéder à l’évaluation, afin d’en tirer les conclusions. Léhady Soglo s’est livré à cet exercice. Après 4 ans de collaboration, dans le souci de préserver la paix, telle qu’envisagée par le président Yayi Boni, la Rb s’est rendu compte de la fourberie dont elle est victime. Intrigues, coups bas, ont été les récompenses de la Rb. Durant le temps du partenariat, le président Yayi Boni a, de part ses actes, entamé la déstabilisation de ce parti dans ses fiefs traditionnels, notamment à Abomey et à Bohicon. Par ailleurs, la méthode de gestion du président de la République a été celle des plus médiocres en matière de gouvernance et de respect des normes démocratiques. Toute chose contraire à l’orthodoxie à laquelle tient le président de la Renaissance du Bénin, Léhady Soglo. Les violations graves des libertés fondamentales, ont été une source de motivation à la Renaissance du Bénin de mettre un terme à la saignée. En agissant ainsi, le président de la Rb a prouvé qu’il est en mesure de diriger un pouvoir plus étendu. Aspirant aux fonctions de président de la République, il n’avait plus un autre choix que d’en finir avec un régime professionnel en matière de pratiques anti-démocratiques. D’ores et déjà, la Rb s’est bien repositionné sur l’échiquier politique national depuis le 19 janvier 2015.

 Jean-Claude Kouagou