Spread the love
claver-tossou
Pierre-Claver Tossou relevé de ses fonctions de Dg/Douane

Après un bilan sur la gestion des redevances des véhicules d’occasion, qu’il juge globalement négatif, le chef de l’Etat, présidant en personne le Conseil des ministres d’hier mercredi 21 décembre 2016 a décidé de retirer sa confiance au Directeur général des Douanes et droits indirects, Pierre-Claver Tossou de même que deux de ses collaborateurs intervenant dans la chaîne. Les raisons officielles évoquées cachent bien de choses.

Patrice Talon, on le sait désormais, veut améliorer la gouvernance administrative et financière du pays. Sa détermination à y arriver ne fait plus l’objet d’aucun doute. Tel semble être le message envoyé à travers les limogeages de trois responsables des douanes. Pierre Claver Tossou, directeur général des douanes et droits indirects, Philippe Toussaint Séké, receveur douane port Cotonou,  Achille Allossogbo, chef section escorte spéciale des véhicules d’occasion ont perdu leurs attributions. Que leur reproche-t-on? Selon le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence, Pascal Irénée Koupaki, c’est pour leur gouvernance administrative et douanière. Et plus rien d’autre. Cette habile dérobade voire expéditive empreinte d’une volonté de ne pas livrer les intéressés pousse tout de même à la curiosité. Dans ce dossier, il y a un indice qui permet de recadrer le sujet. C’est le secteur des véhicules d’occasion. Visiblement, beaucoup de choses se seraient passées. Seulement que le gouvernement n’a pas voulu mettre le peuple dans le bain. Mais au fil des heures, on en sait un peu plus. La mauvaise gestion et la complicité des trois responsables font l’objet de  dénonciation depuis quelques temps au sein même de l’Administration douanière. Parfois, les faits sont rapportés avec de sacrées révélations sur des fraudes massives dans la filière des véhicules d’occasion. Le président de la République aurait reçu des preuves irréfutables, et toujours égal à lui-même, il a mis en place un dispositif qui lui a permis de coincer les personnes suspectées. A cette étape, on ne peut établir les degrés d’implication de chaque responsable, mais il s’agit de responsabilités établies dans l’ensemble. Pour frapper fort, le président de la République a prononcé une double sanction. Les  trois mis en cause ont été relevés de leurs fonctions puis suspendus. Pour rien au monde, le chef de l’Etat, qui tente d’endiguer par tous les moyens l’hémorragie qui plonge des fleurons de l’économie dans le gouffre, ne peut tolérer que des cadres promus à des postes de responsabilité pour leur compétence et mérite soient couverts en cas de fautes graves. Et, c’est l’exemple que vient de donner Patrice Talon à Pierre Claver Tossou et ses collaborateurs.
AT
Présidence de la République du Bénin
           N°1568 Pr/Sgg/Sgag2/Sp-C
A
Monsieur le ministre de l’Economie
et des finances
Cotonou
Objet : Décisions du Conseil des ministres au sujet de certains responsables de l’administration douanière
Le Conseil des ministres, réuni en sa séance du 21 décembre 2016, a décidé de faire relever de leurs fonctions :
– Colonel des Douanes Pierre-Claver Tossou, Directeur général des Douanes et droits indirects
– Inspecteur des Douanes Philippe Toussaint Séké, Receveur douanes Pot de Cotonou
– Inspecteur des Douanes Achille Allossogbé, Chef section escorte spéciale des véhicules d’occasion
Il vous est demandé de mettre en application sans délai ces décisions du Conseil des ministres et a en rendre compte dès la prochaine séance du Conseil.
Cotonou, le 21 décembre 2016
Le Secrétaire général du gouvernement
Edouard Ouin-Ouro