Spread the love
Jean-Marc Tchazou,
Jean-Marc Tchazou,

Il sera possible sous peu en étant sur le territoire national de prendre rendez-vous avec un médecin béninois afin de se faire soigner grâce à la télémédecine. Ceci à l’aide d’une plateforme dénommée E911MD. Le mode de fonctionnement de l’outil a été présenté ce jeudi 5 janvier 2017 au Novotel Hôtel de Cotonou à travers une conférence publique.

Plusieurs professionnels de la santé tels les médecins, pharmaciens et autres experts de l’informatique ont pris part jeudi dernier à cette conférence d’explication et de démonstration  du système de santé E911MD. Rapprocher plus le patient du médecin en améliorant l’accès à la qualité de la santé, c’est objectif de la mise sur pied de cette plateforme créé depuis deux ans aux États-Unis et qui permet de se soigner à travers la télémédecine. Pour le moment le système n’est pas n’est pas encore fonctionnel au Bénin mais des dispositions sont en cours afin que ceci soit une réalité comme c’est le cas dans bien de pays africains tels le Rwanda et le Cameroun a expliqué le co-fondateur de l’application Jean-Marc Tchazou. Cet américain d’origine camerounaise est actuellement en pourparler avec les différents acteurs de la santé et les autorités béninoises pour l’installation de la plateforme qui va mettre en rapport des professionnels de la santé apportant leurs soins aux patients.  La technique permet d’établir un diagnostic, d’assurer pour un patient à risque un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits ou d’effectuer une surveillance de l’état d’un patient. A en croire Jean-Marc Tchazou, E911MD, permettra aux béninois non seulement d’économiser de l’argent en évitant les soins coûteux mais de gagner  du temps. Soins pédiatriques, problèmes de Sinus, différentes types d’infection, d’allergies, fièvre ou bronchites sont entre autres les maux qui seront traités pas les médecins béninois E911MD. Des professionnels de santé qui ne seront que des diplômés d’Etat  reconnu par l’ordre des médecins avec en moyenne une quinzaine d’année d’expérience. En consultant un médecin en ligne, les données du patient peuvent être aussi convoyées vers son médecin de soin primaire a expliqué le co-fondateur de l’application Jean-Marc Tchazou.

Marcus Koudjènoumè