Spread the love

   On vous l’avait bien dit, le docteur de TCHAOUROU est parfois à plaindre, car c’est pathétique de voir comment de façon forcenée, il ressort les vieilles recettes de 2010 qui ont abouti à son fumeux KO de 2011, n’ayant pas encore intériorisé l’inéluctable, la fatidique limite d’Avril 2016 …

N’y a-t-il vraiment personne dans sa famille pour lui expliquer, que même s’il ramassait les 83 députés et les 77 mairies et municipalités en jeu lors des prochaines législatives et municipales , le 6 avril 2016, il devra indubitablement se résoudre à faire ses bagages, sous peine de devoir être obligé par la rue, s’il le faut, aller se refugier aussi chez ses beaux parents comme l’autre?

Puisque YAYI veut coûte que coûte se retrouver dans les conditions identiques d’avant le chaos électoral de 2011, ses gens ont remis au goût du jour, deux des plus grands scandales qui ont émaillé son règne et qui lui manquaient: Les affaires ICC et DANGNIVO. Après avoir entubé et diverti les déposants, à qui, il a juré tous les dieux qu’ils seront remboursés quand il était en campagne en 2010, aujourd’hui, il se rend brusquement enfin compte que c’est une affaire judicaire et que les dizaines, voire centaines de milliers de déposants, devraient plutôt aller assiéger les commissariats, sans moyens, pour y faire des dépositions. Comme les Béninois sont des moutons, il leur dira encore bientôt sur le terrain, qu’il veut enfin régler le problème par les dépositions…

             Et comme il lui manquait DANGNIVO pour compléter le tableau, il se fait que miraculeusement le gus-gus présenté comme le présumé coupable de la disparation ou la mort du fonctionnaire du ministère des finances, a fait la belle. Envolé de la prison de MISSERETE, certifiée Cour Pénale Internationale… Soit en pleine campagne, ou d’ici là ils vont vaillamment réussir à remettre le grappin sur l’évadé, soit l’évadé a disparu comme DANGNIVO, et sur le terrain YAYI «la victime « dira que c’est mon neveu TALON qui a dû envoyer un hélicoptère l’ extrader, puisqu’il ne saurait en être autrement ! C’est vrai que si c’était Patrice TALON et Olivier BOCO que YAYI dans ses rêves radioactifs sur «drome», voyait bien pensionnaires à vie à la prison de MISSERETE, il n’y aurait aucun risque qu’ils s’évadassent ! Il les aurait fait surveiller spécialement, minute par minute, 24H sur 24H par un bataillon de sa garde républicaine et fait installer des lampadaires solaires dans leurs cellules …

           En tout cas, si les méchants jaloux d’opposants aux yeux de crocodile tombent dans ce piège à cons, en ne focalisant leur campagne électorale que sur ICC et DANGNIVO, ils en seraient pour leurs frais ; au moment où par exemple, YAYI, entre deux somnolences devant des jeunes moutons venus lui présenter des vœux de 9 février ,se réveille et demande qu’on rappelle deux milles stagiaires de l’ ANPE en fin de stage et envoie l’armée balayer les rues de Cotonou pour souligner l’incapacité de la municipalité des SOGLO …

Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes qui soient toutes Bêêhhh pour YAYI, ses opposants par leur silence sur certaines de ses grossièretés politiques paraissent bien MEUHHHH

 Ne pleurez pas les enfants ..

.A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA