Spread the love
talon-bon
Face aux maires du Grand Nokoué, Patrice Talon a dévoilé ses ambitions

Comme annoncé, les conseils communaux et municipaux des Communes du grand Nokoué à savoir Ouidah, Abomey-Calavi, Cotonou, Sèmè-Podji et Porto-Novo étaient à la présidence de la République dans la soirée du vendredi 5 mai 2017. Entre autres, les échanges ont porté sur la mise en œuvre des projets majeurs du gouvernement et le rôle de chacun des partenaires que sont, l’Etat central et les mairies.
L’objectif recherché par le président de la République en initiant cette rencontre est de permettre aux élus concernés de prendre connaissance, d’une part de ce qui est prévu pour leurs localités dans la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement (Pag) et, d’autre part, de solliciter leur implication effective dans la réalisation des projets et programmes en question pour le bonheur des populations à la base. Dans ses propos introductifs, Pascal Irénée Koupaki, Ministre d’Etat, Secrétaire général à la Présidence de la République, a rappelé que « la planification et la programmation sont l’une des clés de succès de la transformation et la modernisation d’une économie ».  Il en est de même pour la gouvernance participative, car, a-t-il expliqué, les projets en question, sont exécutés sur des territoires communaux, et le Gouvernement ne peut donc pas écarter les acteurs locaux dans leur mise en œuvre.
A sa suite, José Tonato, ministre du Cadre de Vie et du Développement durable, est intervenu pour rassurer les invités du chef de l’Etat que « l’essentiel de l’action se passera dans un partenariat avec les collectivités locales ». Dans un premier temps, le Ministre a présenté le diagnostic fait au niveau des communes du grand Nokoué. De ses dires, on retient qu’il y a une faible couverture des infrastructures et un manque d’entretien des réseaux de drainage à savoir les collecteurs et caniveaux ; ce qui entraîne les inondations au niveau de ces localités. Il est noté aussi l’insuffisance des voies,  la mauvaise gestion des déchets avec pour conséquence l’insalubrité et enfin, des équipements marchands en état de désuétude. Ce tableau noir présenté laisse entrevoir les mauvaises conditions de vie des populations des communes concernées.  « Pour relever ce défit de développement durable des agglomérations en question, il est important de rationaliser et de mettre en cohérence  les programmes aux niveaux national et local », a déclaré le ministre Tonato qui a annoncé que l’Etat vient avec investissements massifs dans une approche intégrée mais rapide pour créer des conditions de croissance et de développement de l’économie locale. « L’Economie locale et l’économie nationale se donnent la main pour qu’à travers ces investissements, il y ait des transformations de nos conditions de vie », a-t-il indiqué.
Les projets en question
Pour les 5 communes du grand Nokoué, cinq projets structurants sont élaborés ; les études presque achevées et le démarrage de certains est imminent. Le premier concerne la ville de Cotonou. Il s’agit du plan directeur d’assainissement de Cotonou qui, selon les études du Pugemu avec le soutien de la Banque mondiale, devrait courir jusqu’en 2035. Mais dans le Pag, le Gouvernement s’est engagé et tout est prêt, selon le Ministre du cadre de vie pour que d’ici 2021, la mise en œuvre totale de ce plan soit effective. José Tonato a rassuré que d’ici 4 ans, il y aura la construction de nouveaux collecteurs avec le pavage des voies latérales, le pavage de voies latérales de canaux primaires existants, l’aménagement des autres réseaux de drainage des eaux pluviales dans les zones sensibles de la ville de Cotonou. Dans la programmation faite, le ministre a annoncé le démarrage des travaux pour le 1er trimestre 2018.
Le second projet est relatif à l’asphaltage. Il vise l’amélioration des conditions de circulation et d’accès des ménages aux équipements sociocommunautaires. Au total, 380 kilomètres de rues seront aménagées et réhabilitées. La fin des études est pour bientôt et le démarrage est prévu pour le 2ème trimestre 2018.
Le troisième projet est celui du système intégré de gestion des déchets ménagers dans les villes du Grand Nokoué. Il consistera à améliorer le système de collecte, la création d’une filière de récupération et de valorisation des déchets, l’amélioration de l’image et l’attractivité de l’agglomération. A cet effet, le Ministre a indiqué qu’il est prévu le déploiement et la réhabilitation de plus de 50 points de regroupement, la construction de quatre nouveaux centres de transfert dont 3 de grandes capacités, l’acquisition d’équipements adaptés au nouveau système, tels que les bacs à ordures, les camions Benne à ordure ménagère, etc…Le démarrage est prévu pour le 1er trimestre 2018.
Le dernier projet est celui de la construction et la réhabilitation de marchés. Il a pour finalité d’améliorer les conditions de vente et d’achat dans les marchés. Il a été annoncé la réhabilitation de tous les marchés de Cotonou avec un autre plus moderne.

Félicien Fangnon