Spread the love

Assemblée_nationaleLes députés n’entendent pas donner feu vert à la levée d’immunité du député Barthélémy Kassa, cité dans l’affaire de mauvaise gestion des fonds du Ppea II. La commission spéciale chargée de l’examen de ce dossier en a donné un avant-goût.

La commission spéciale chargée de l’étude du dossier de détournement des fonds des Pays-Bas s’en remet à la décision de la conférence des présidents de l’Assemblée nationale qui doit donner son avis. Elle ne dispose pas de preuves avérées pour autoriser la poursuite du député Kassa par la Haute cour de justice. Une situation qui retient le souffle au regard de l’enjeu politique qui couvre ce dossier. L’Exécutif aurait tant voulu que le Législatif joue son rôle en l’aidant à permettre la manifestation de la vérité dans ce dossier qui a terni l’mage du Bénin. Le législatif, bien que décidé à satisfaire la volonté de l’Exécutif, est malheureusement limité. Ceci, à cause du caractère peu sérieux de ce dossier. Du fait des réserves émises par la commission spéciale, il se peut que les députés refusent de donner un avis favorable. Car, le dossier regorge encore de nombreuses zones d’ombre à éclairer aux élus du peuple.

 Thobias G. Rufino

(Br Ouémé-Plateau)