Spread the love

Aurelie Adam SouleLa ministre de l’Economie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé, met un terme à la polémique sur le décret n° 218-341 du 25 juillet 2018 portant introduction d’une contribution sur la consommation des communications électroniques fournies par les réseaux ouverts au public en République du Bénin. A travers un post sur son compte tweeter le 3 sep-tembre 2018, elle rassure l’opinion publique sur l’ambition du président de la République, Patrice Talon pour le secteur de l’économie numérique.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) a joué son rôle de régulateur en apportant, dimanche 2 septembre 2018 des clarifications sur la mise en œuvre du décret n° 218-341 du 25 juil-let 2018 portant introduction d’une contribution sur la consommation des communications électroniques fournies par les réseaux ouverts au public en République du Bénin. Clarifications qui ont permis de rassurer sur les impli-cations de ce décret.

L’Arcep continuera de veiller au respect des tarifs, comme les textes régle-mentaires le prescrivent.

Je veux vous rassurer que l’ambition du Chef de l’Etat et du Gouvernement de la République concernant le secteur de l’économie numérique, n’a pas changé.

C’est ensemble et avec vous tous, que la transformation digitale de notre pays est en train de s’accomplir.

Continuons d’y travailler.

Agréable semaine de travail à tous.

Aurélie Zoumarou

 Ministre de l’économie numérique et de la communication