Spread the love

Houssou 2Le ministre de l’Energie, Jean Claude Houssou était l’invité de l’émission « Zone franche » de Canal 3 Bénin du  dimanche 18 décembre 2018.  Au cours de l’émission, l’autorité ministérielle a évoqué   les grands chantiers ouverts par le gouvernement en ce qui concerne le secteur de l’énergie au Bénin.

Le gouvernement du président Patrice Talon fait beaucoup pour le secteur énergétique.  C’est du moins ce qu’on peut retenir du passage de Jean Claude Houssou, ministre de l’Energie sur « Zone franche » de Canal 3 Bénin. Selon le ministre, le président  Patrice Talon et son gouvernement ont placé le secteur énergétique au cœur du Programme d’actions du gouvernement (Pag) avec 10% des projets qui y sont consacrés. A ses dires, le temps des délestages et des coupures intempestives est désormais conjugué au passé.  En deux ans et demi, le gouvernement du Nouveau départ a beaucoup fait et les résultats palpables sont visibles sur le terrain. Des mesures à court terme ont été prises ; ce qui a permis la remise en fonction de toutes les centrales. Dans son intervention, l’autorité ministérielle a indiqué que pour que l’objectif fixé par le Chef de l’Etat soit atteint, celui de rendre l’énergie disponible pour toutes les populations au plus tard fin 2016, des négociations ont été menées et ont permis de bénéficier d’une puissance de 60 mégawatts de la part de la Communauté électrique du Bénin. Également, en mai 2016, un avis d’appel d’offres international a été lancé pour l’installation d’une centrale thermique de 120 mégawatts. Au nombre des projets, le ministre a cité,  entre autres, la construction du central qui est à un taux  d’exécution de 70% et le bouclage du financement d’une seconde centrale de 120 mégawatts. « Le 29 septembre 2017 le contrat de construction de la centrale 120 MW a été signé et au moment où je vous parle nous sommes à 70 %  et vu les 3000 tonnes que vous avons accueillies au port de Cotonou, nous sommes en passe au premier semestre 2019 de voir cette centrale neuve  donc délivrée ses premiers mégawatts », a-t-il déclaré. Egalement le ministre a ajouté qu’en même temps le Bénin a  obtenu à travers le processus  un consortium qui est chargé en producteur prive de construire une autre centrale de 120 MW  dont la clôture financière est en cours et donc au premier semestre 2019, la construction de cette nouvelle centrale sera lancée. Au cours de son intervention,  le ministre est revenu sur la réforme concernant l’assainissement de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). A l’avis de Jean Claude Houssou, face à la dette de l’Etat vis-à-vis de la Sbee, le gouvernement a décidé d’annuler la dette. « Le gouvernement, l’année dernière a déjà pris la décision d’annuler la dette de la Sbee vis-à-vis de l’Etat », a-t-il indiqué.  Cependant, un dispositif sera mis en place pour éviter à l’Etat de devoir à la Sbee. « C’est pourquoi l’Etat a pris la décision de poser des compteurs à prépaiement dans l’ensemble des Administrations publiques. Il y a eu également la décision de mettre en place un contrat de gestion à la Sbee », a laissé entendre Jean Claude Houssou.   Mais dans les zones où on ne pouvait pas le faire ainsi, il a été décidé de laisser fonctionner les compteurs conventionnels et l’État s’est engagé à payer une avance trimestrielle. Au regard de la situation que traverse la Sbee, le gouvernement a décidé avec courage, d’aller chercher une société spécialisée dans le secteur des énergies pour l’aider. Donc dans les tout prochains jours, on assistera à une gestion déléguée de la Sbee. L’énergie qui est un besoin primordial doit être disponible, car le développement de toute Nation passe par la disponibilité de l’énergie électrique à plein temps. Cela participera au bon fonctionnement des entreprises.  Plusieurs autres sujets ont été abordés au cours de  l’émission. 

 Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)