Spread the love
Guepards
Photo de famille de la 2ème génération des Rangers avec les autorités

Les acteurs du développement du Parc national de la Pendjari ont sanctionné la formation de la deuxième promotion des recrues de lutte anti-braconnage. Ils ont remis samedi 26 mai 2018 des attestations aux « Guépards » qui intègrent les « Rangers » d’African Parks, Ong investie de pouvoir pour faire de la Pendjari un Parc d’attraction et une véritable destination au Bénin.

39 nouveaux soldats de lutte contre la criminalité faunique ont été formés pour le compte du Parc national de la Pendjari. Les récipiendaires qui portent le nom de « Guépards » ont reçu leurs attestions samedi dernier et intègrent les Rangers. A la cérémonie de remise d’attestions, le Directeur général des Eaux, forêts et chasse, Colonel Séverin N’Sia, représentant le ministre du Cadre de vie et du développement durable a rappelé l’origine de la réforme sur les réserves de biosphères. En effet, précise le Colonel N’Sia, « dans sa vision de développement, le président de la République, Patrice Talon, a décidé que la Bénin fasse une nouvelle expérience dans le secteur touristique. Pour ce faire, le gouvernement a signé un contrat de délégation de gestion à une Organisation non gouvernementale dénommée « African Parks » et qui a une expertise avérée dans le domaine. » En rappelant le contexte, le Directeur général des eaux, forêts et chasse a indiqué que dans la mise en œuvre de la nouvelle approche, l’Ong « African Parks » s’est lancée aussitôt dans la formation militaire des agents de lutte contre le braconnage. Ils portent le nom de Rangers, mais chaque promotion choisit un nom d’animal pour se distinguer de l’autre. Ainsi alors que la première promotion porte le nom de « Lycaons », la deuxième promotion est dénommée « Les Guépards ». Le représentant de José Tonato, ministre du Cadre de vie a par ailleurs adressé à chaque autorité présente à la cérémonie, aux Responsables d’African Parks, aux formateurs, aux Rangers, ainsi qu’à l’Ambassadrice des Etats-Unis près le Bénin, le message qui convient à son statut. Remerciements, encouragements, félicitations, exhortation et abnégation étaient les mots centraux autour desquels le Colonel N’Sia a bâti son discours à l’endroit de chaque acteur. Le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi-Nah, le maire de Tanguiéta, Paul Saghi et le député Gilbert Bangana ont chacun en ce qui le concerne délivré un message sur le bien-fondé de la réforme qui est une déclinaison de la vision du président Patrice Talon. Gilbert Bangana a particulièrement confessé l’ignorance qui était celle de ses mandats et qui se traduisait par une opposition à la réforme. James Terjanian, le directeur d’African Parks ne pouvait que se réjouir de cette cérémonie qui consacre les efforts de son Organisation dans l’atteinte des objectifs du chef de l’Etat. Car, la réforme du gouvernement consiste à faire du Bénin, une réelle destination touristique. Le secteur doit générer des emplois et contribuer à l’accroissement de l’économie nationale et du produit intérieur brut.

Jean-Claude Kouagou

Les frères américains aux frères béninois

 L’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique, Mme Lucy Tamlyn a transmis un don du peuple frère américain au peuple béninois. Ce don constitué d’uniformes militaires a été remis samedi 26 mai 2018 au Colonel Séverin N’Sia, représentant le gouvernement. Le don est destiné aux Rangers du Parc national de la Pendjari. En remettant cet équipement qui est l’expression du cœur des frères américains aux frères béninois, l’Ambassadrice des Usa a souligné que c’est la contribution de son pays à la sécurisation du Parc national de la Pendjari. Le Colonel N’Sia, pour sa part, a exprimé la reconnaissance du gouvernement et de son Chef, Patrice Talon, sans oublier le ministre du Cadre de vie. « Votre action cadre parfaitement avec les ambitions du président de la République. Le geste est une source de motivation pour les Rangers et une adhésion à la politique du gouvernement en ce qui concerne le développement des Parcs nationaux des réserves de faunes », a fait savoir le Directeur général des eaux, forêts et chasse.

 JCK