Spread the love
Présidium
Bio Tchané (au milieu) vante les mérites des cantines scolaires

Du lundi 4 au 8 décembre 2017, Cotonou abrite la 33ème réunion annuelle de la Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. A l’ouverture des travaux, le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, a vanté le nouveau programme des cantines scolaires lancé par le chef de l’Etat Patrice Talon pour promouvoir la bonne nutrition et appuyer l’épanouissement de la petite enfance.
Bouter hors de l’Afrique l’insécurité alimentaire, la malnutrition et la faim. Tel est l’objectif poursuivi par le club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest en organisant chaque année la réunion du Réseau de prévention des crises alimentaires (Rpca). Evénement majeur dans l’agenda des parties prenantes du développement du développement de la région sahélienne et ouest-africaine, ce rendez-vous annuel majeur permet de dialoguer et de se concentrer sur les enjeux alimentaires. Il est aussi un espace d’échanges informels, de réseautage et de construction de partenariats. Accueillie par le Bénin, la33ème édition est placée sous le haut parrainage du président Patrice Talon et le patronage des commissions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). A l’ouverture officielle des travaux hier lundi 4 décembre 2017, le ministre de l’Agriculture du Bénin a présenté le tableau de la lutte contre l’insécurité alimentaire au Bénin. D’après les résultats de l’évaluation conjointe de la Fao, du Fida et du Pam sur l’état de l’insécurité alimentaire, le Bénin fait des avancées significatives. Malgré lesdites avancées, le Bénin est classé parmi les Nations du monde où le niveau de prévalence est encore préoccupant. D’où les différentes stratégies définies dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag) et qui ont été passés en revue par le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané.

Bio Tchané vante les cantines scolaires
Dans son allocution d’ouverture, ce dernier a présenté l’enjeu de développement que constitue la malnutrition, de par les dommages qu’elle cause à la croissance de l’enfant, à la santé reproductive et à la qualité de vie de l’adulte. Il a levé le voile surles points saillants du Programme d’actions du gouvernement (Pag) relatifs à la promotion de la bonne nutrition et l’appui à l’épanouissement de la petite enfance. A ce titre, il a rappelé le nouveau programme des cantines scolaires lancé pour la rentrée scolaire 2017-2018. D’après son exposé, ce programme couvre 31% des écoles primaires en octobre 2017 et 51% dès octobre 2018. Bien avant lui, le président du Csao, François-Xavier de Donnea,le représentant des partenaires du Rpca,Philippe Thomas, le porte-parole de la société civile, le coordonnateur du Cilss ont témoigné leurs gratitudes au gouvernement pour la parfaite organisation de la Semaine. Le président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, dans un discours axé sur 4 points a exhorté les pays africains à passer à l’action en surmontant l’étape des discours.La cérémonie a connu son épilogue par la signature du Cadre de dialogue permanent au sein de la plateforme Cesao.

SA