Spread the love

assemblée-benin1La mise en place d’une alliance parlementaire en vue de faire progresser au Bénin l’agenda de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, préoccupe la Fao. Hier, jeudi 9 mars 2017, son représentant résident au Bé-nin, Tiémoko Yo, a conduit une mission au sein de l’hémicycle pour réfléchir sur les modalités de la collaboration avec l’Assemblée nationale.
La mission de la Fao s’inscrit dans la droite ligne du Plan stratégique de mo-dernisation de l’Assemblée (Psma). Sous forme de séminaire, la séance de travail a été ponctuée de communications aussi riches et diverses. La première communication  présentée par la Fao et intitulée  « Aperçu de la situation de sécurité alimentaire et la nutrition en Afrique Sub-saharienne en général et au Bénin en particulier » a porté sur la présentation des tendances prévalences, des implications pour le développement et socio-économique, des initiatives et engagements mondiaux, régionaux en lien avec la sécurité alimentaire et la nutrition. Avec la deuxième communication « Aperçu du droit à l’alimentation », il a été présenté aux députés le droit à l’alimentation et la situation en Afrique de l’Ouest, l’expérience de la Fao et les outils développés, le partage de l’expérience d’autres pays/régions du monde. Une autre communication a été présentée par Isaac Fayomi Directeur des Services législatifs, sur les missions et le fonctionnement de l’Assemblée nationale. La dernière communication intitulée  « Présentation de l’historique des Alliances parlementaires pour la sécurité alimentaire et la nutrition » a permis d’exposer aux députés de la 7ème législature l’historique des Alliances, la situation des Alliances dans le monde, quelques actions réalisées par les Alliances. A la suite de ces différentes communications, des échanges fructueux ont eu lieu entre les parlementaires et les experts de la Fao. A cet effet, les parlementaires envisagent la création d’un Réseau  Parlementaires pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. L’annonce a été faite par le président de la Commission du Plan, Jean-Michel Abimbola, aux hôtes de l’Assemblée nationale, au regard des diverses et nombreuses préoccupations exprimées par les députés.

Martin Aïhonnou

(Coll)