Spread the love

bubedraL’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi), en collaboration avec le ministère du Tourisme et de la culture et le Bureau béninois des droits d’auteur et des droits voisins (Bubedra), organise depuis hier au Palais des congrès de Cotonou, un séminaire national sur les enjeux, défis et perspectives du droit d’auteur et des droits voisins au Bénin.

Le séminaire national qui se tient à Cotonou du 16 au 18 mai sur les enjeux, défis et perspectives du droit d’auteur et des droits voisins au Bénin, ambitionne de remettre sur orbite le droit d’auteur et la gestion collective, d’orienter les réflexions et les échanges, afin de donner à la protection du droit d’auteur et des droits voisins, les réelles opportunités d’un nouveau départ qui puisse garantir, effectivement, aux créateurs d’œuvres de l’esprit et aux artistes, des possibilités concrètes de vivre véritablement de leur art. Il s’agira selon le ministre en charge de la Culture, Ange Nkoué, d’apporter aux participants des outils et informations techniques et modernes indispensables à la bonne compréhension des enjeux, défis et perspectives du droit d’auteur et des droits voisins. Pour lui, ces trois jours de rencontre permettront aux participants d’insister sur les obligations légales qui incombent à tout usager d’œuvres du répertoire protégé, chaque fois qu’il est amené, d’une manière ou d’une autre, à les utiliser. «L’enjeu est de taille, et aucune contribution ne sera de trop dans cette œuvre de moralisation de la vie publique sur les enjeux, défis et perspectives du droit d’auteur et des droits voisins afin que des changements utiles s’opèrent pour le bien de nos créateurs d’œuvres de l’esprit», a déclaré le ministre du Tourisme et de la culture. A l’en croire, le gouvernement travaille sérieusement pour ouvrir de nouvelles sources de perception de redevances des droits d’auteur et des droits voisins dans le sens d’amortir le choc ressenti par tous les créateurs d’œuvres de l’esprit du fait des utilisations multiples et multiformes de leurs œuvres et de leurs prestations artistiques par le biais des supports numériques.

Tour à tour, le directeur du Bubedra, Samuel Ahokpa et le représentant du directeur général de l’Ompi, Simon Ouédraogo ont salué la tenue de ce séminaire qui vient magnifier les talents.

Odi I. Aïtchédji

(Coll)