Spread the love

ProtosLe centre Songhaï sert de cadre depuis hier 24 septembre 2018, à un atelier de renforcement des capacités sur la prestation des services bioénergies. Organisée  à l’intention des parties prenantes de l’espace de la communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), la séance de formation s’étend sur cinq jours.

Entreprendre des activités de renforcement des capacités sur divers sujets relatifs à la fourniture de services de la bioénergie durable au profit des acteurs (Ong, secteur privé et société civile) de la Cedeao. Tel est l’objectif de l’atelier qui se tient depuis hier à Porto-Novo. Selon Justin Letolo, représentant du directeur général du centre Songhaï, le présent atelier est une opportunité pour relever le défi du développement de l’énergie qui règle à la fois le problème écologique et celui des besoins de la population. Il se réjouit d’avance des résultats qui sortiront des travaux et qui seront bénéfiques pour l’espace Cedeao. « L’agriculture ne doit pas être uniquement au service des besoins alimentaires, mais aussi au service de la production d’énergie durable », a-t-il souligné. Le représentant du directeur exécutif du groupe Ecreee, Bah Sato a abondé dans le même sens. Pour sa part, Flinso Assan, représentant le directeur général de l’énergie, après avoir rappelé l’importance de l’atelier, a exhorté les participants à des échanges fructueux, afin de permettre à l’Afrique d’amorcer un réel développement bio énergique. Entre autres objectifs de cette session de formation qui sera clôturée vendredi 28 septembre 2018, le renforcement et l’évaluation des stratégies et le développement des capacités pour une meilleure information sur la gestion et l’utilisation des ressources de la biomasse par l’élaboration de guides spécifiques et d’exemples pratiques.

 Perpétue Egounlety

(Br Ouéme-Plateau)