Spread the love
rachidi_gbadamassi 4
Les ennuis de Rachidi Gbadamassi avec la justice se poursuivent

A la Cour d’appel de Parakou, 14 dossiers sont inscrits au rôle pour les assises de l’année 2015. A cet effet, du 08 au 23 avril prochain, plusieurs dossiers dont celui de feu ‘’Sévérin Coovi », seront évacués. Dans ce dossier où le député Rachidi Gbadamassi est cité, les populations s’empressent de savoir si ce dernier va répondre à l’appel des juges.

La première session de l’année 2015 des assises démarre le 08 avril 2015. Pendant environ trois semaines, les magistrats et les avocats vont se pencher sur plusieurs dossiers qui concernent des personnes détenues pour différents délits. Selon une source judiciaire, le dernier dossier 015/PG-06 de la dernière session supplémentaire de la Cour d’assise, de Parakou du 02 juillet 2014 dirigée par le ministère public contre Clément Adétonan et autres y figure. Ledit dossier est consacré à l’affaire « assassinat de Sévérin Coovi ». Dans ce dossier, le député Rachidi Gbadamassi est cité et n’a pas daigné répondre à l’appel des avocats qui défendent le dossier et qui avaient souhaité le voir à la barre lors de la session supplémentaire de Juillet 2014. Dans ladite affaire « assassinat du juge Sévérin Coovi », Rachidi Gbadamassi, alors maire de la municipalité de Parakou avait été détenu pendant environ six mois à la prison civile de Natitingou. Plusieurs autres personnes ont aussi séjourné dans différentes prisons du pays pendant plusieurs années. Pour les prochaines assises, le dossier « assassinat du juge Sévérin Coovi » est le plus attendu. Certaines sources annoncent que Rachidi Gbadamassi serait en train d’être écouté par un juge pour la reconstitution dudit dossier. D’autres sources indiquent que le député pourrait bien être entendu à la barre dans ce scabreux dossier d’assassinat. La prochaine cour d’assises pourra-t-elle enfin faire la lumière sur l’assassinat du juge Coovi ? Une réponse positive à cette question est le souhait de certains détenus dans cette affaire .

Clément Dognon (Br Borgou-Alibori)