Spread the love
bac2017Depuis quelques jours, l’actualité a révélé qu’un enfant de 11 n’a pu composer au Bac 2017 à cause de son jeune âge. Le Conseil des Ministres du mercredi 28 juin 2017 s’est penché sur la question et, pour le Président Talon, le jeune candidat devrait composer.
Bonne nouvelle pour les parents de l’enfant de 11 ans recalé pour la composition du baccalauréat session de juin 2017. Suite à la lettre ouverte qu’ils ont adressée au chef de l’Etat aux fins qu’il ait un regard bienveillant sur la situation de leur môme, le gouvernement du Nouveau départ a pris la décision juste en l’autorisant à composer lors de la session de remplacement. Et c’est la clairvoyance du président Patrice Talon qui a payé. Car, lors des échanges, le chef de l’Etat s’est préoccupé des conséquences sur l’enfant, de cet épisode qu’il a vécu et qui peut être de nature à le traumatiser. Selon Patrice Talon, si l’enfant est surdoué, il a le droit de composer comme les autres dès lors qu’il a rempli les conditions pour être présenté à l’examen. De même, le numéro 1 béninois s’est rendu compte qu’aucun texte n’interdit au Bénin qu’un enfant de cet âge soit présenté au baccalauréat. C’est pourquoi la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a été instruite à l’effet de tirer l’affaire au clair et de faire composer l’enfant au cours de la session de remplacement.
 
Donald Kevin Gayet
(Stag)