Spread the love
Charlemagne Honfo confirme sa candidature pour la mairie de Sèmé-Kpodji
Le maire de Sèmé-Kpodji, Charlemagne Honfo autorisé à signer la convention

En session extraordinaire hier mercredi 17 mai 2017, le Conseil communal de Sèmè-Podji s’est penché sur la question de l’accord cadre Etat central-Communes du Grand Nokoué. A l’issue des échanges, les conseillers ont unanimement donné leur approbation à ce partenariat gagnant-gagnant.

Le maire Charlemagne Honfo est autorisé à signer l’accord cadre Etat central-Communes du grand Nokoué dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement. C’est la décision majeure prise par le Conseil communal de Sèmè-Podji. En autorisant l’autorité communale à signer un tel accord, les conseillers sont convaincus de ce que ce partenariat Etat-Commune favorisera effectivement les conditions de vie des populations par la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires. De même, cette convention constitue le socle d’un véritable partenariat entre l’Etat et la Commune de Sèmè-Podji pour la réalisation de manière participative de ces projets au bénéfice des populations. Car, des clauses du contrat, il en ressort que les élus locaux auront à donner leurs avis à chaque étape du processus. Mais avant ce vote, il a fallu que le président du Conseil démontre à ses pairs que Sèmè-Podji n’a rien à perdre en accompagnant le gouvernement dans sa volonté de doter les communes du grand Nokoué d’ouvrages d’assainissement. Au contraire, elle a tout à y gagner. Car, le projet Asphaltage qui sera mis en œuvre dans cette ville du département de l’Ouémé changera de façon significative son visage. Outre cela, des marchés y seront construits pour permettre aux hommes et femmes qui ont perdu leurs baraques lors de l’opération de libération de l’espace public de relancer leurs activités dans de cadres modernes. C’est donc à juste titre que Charlemagne Honfo a remercié les conseils communaux pour l’acte posé. « Je me réjouis de la clairvoyance des conseillers après ce débat qui a surtout porté sur les intérêts de la Commune. Je remercie l’ensemble des conseillers et j’exhorte les populations au calme. C’est un dossier qui ne devrait pas susciter de polémiques. Si ça suscite des politiques, c’est parce que les politiques ont voulu l’entourer de corolaires politiques », a-t-il déclaré.
 Joël Samson Bossou