Spread the love

Projets touristiquesLe gouvernement, à travers le ministre du Tourisme, Oswald Homéky, a procédé, jeudi 14 juin 2018 à Sèmè-City, à la signature des contrats avec les cabinets chargés des études pour la mise en œuvre des grands projets du secteur touristique. Une étape majeure pour la réalisation des projets touristiques du gouvernement du président Patrice Talon.  

La réalisation des projets touristiques du Programme d’actions du gouvernement n’est plus qu’une question de temps. Et pour cause. Le ministre du Tourisme, Oswald Homéky a officialisé les contrats avec les cabinets chargés des études pour la mise en œuvre des grands projets du secteur touristique, le jeudi 14 juin 2018. Au total, quatre villes sont concernées par ces différents projets. Il s’agit d’Abomey, d’Allada, de Ouidah et de Porto-Novo. A Abomey, trois cabinets dont Atelier d’architecture de Valence, Eci-Sud et Idée-verte, ont été recrutés pour effectuer les études des travaux qui ont débuté depuis mai 2018. Dans la capitale historique du Bénin, il est prévu la construction d’un musée de l’épopée des amazones et des rois d’Abomey et arène d’expression et de sortie des vodouns non masqués. Ce projet sera développé sur 3 hectares comprenant un ensemble muséal de 3000 m², une salle d’exposition temporaire de 600 m² et un centre artisanal avec espace exposition et vente. On y retrouvera aussi un centre d’accueil avec espace pour les écoles, les groupes et les familles, un restaurant avec jardin, des parkings ombragés et aménagements paysagers et une arène d’expression et de sortie du vodoun non masqué sur 4000m². Les études prendront huit mois et vont s’achever en décembre 2018. La phase de passation des marchés débutera en janvier et prendra fin en février 2019. Les travaux démarreront en mars 2019 pour s’achever en décembre 2020. A Allada, il sera érigé le musée Toussaint Louverture relatant l’esclavage, la résistance et la mémoire. A ce niveau, huit cabinets ont été sélectionnés pour réaliser le projet. Il sera construit sur 5 hectares comprenant un ensemble muséal pavillonnaire de 1500 m², une salle d’exposition temporaire de 300 m², un centre d’accueil avec espace pour les écoles, les groupes et les familles. Des jardins des origines du Bénin et du souvenir, un espace snack bar avec boutique et des parkings ombragés et aménagements paysagers seront aussi bâtis. Comme à Abomey, les travaux auront également la même durée.

 Quid des projets à Ouidah et Porto-Novo ?

 La ville de Ouidah bénéficiera quant à elle, d’un centre historique avec la restructuration complète du Fort portugais, la construction du musée de la ville de Ouidah et d’un centre interculturel des arts vivants et des diasporas, la reconstitution à l’identique des Forts français et anglais. On verra par ailleurs, la reconstitution scénographique du Fort en activité, la requalification de la Route de l’esclave, de la Place aux enchères à la Porte du non-retour et la mise en valeur des sites mémoriels dont le village de Zoungbodji. Dans la même lancée, un cœur touristique sera créé. Il comprendra le lagon avec le bateau du départ, face à la mer, le centre culturel des espaces immersifs, le centre touristique (restaurants, galerie artisanale, boutiques), les ateliers artisanaux et leurs boutiques et l’hôtel thématisé. Douze Cabinets ont été contractés pour effectuer les travaux. La capitale administrative du Bénin, Porto-Novo n’a pas été laissée pour compte. Il y sera construit le musée international des arts et civilisations vodoun orisha et arène d’expression et de sortie des vodouns masqués. Neuf Cabinets se chargeront du début des études en juin 2018 jusqu’à la finition des travaux courant octobre 2021. La Mission scénographique, quant à elle, vise la transcription formelle du scénario muséographique. Elle comprendra les études programmatiques, les études architecturales, et se basera sur le théâtre, le cinéma, les nouveaux médias et les arts plastiques et graphiques. Un seul cabinet a été pris en compte à cet effet. Il s’agit de la structure « les Crayons ». Face à tous ces projets, on se rend compte que le chef de l’Etat a une grande ambition  pour le Bénin qui veut renaître au plan touristique et devenir une destination de premier ordre. Pour ce faire, son équipe et lui sont réellement à pied d’œuvre. Le tourisme aura de beaux jours devant lui vu la pertinence des choix pour la renaissance et la réhabilitation de notre histoire et la réputation des cabinets sélectionnés, auxquels sont associés des cabinets béninois.

Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)