Spread the love
pont sinende
Sur un pont à Malanville, le ministre Bio Tchané prend la gravité de la situation

Les crues enregistrées dans certaines localités du Nord Bénin n’ont pas laissé indifférent le gouvernement du président Patrice Talon. Vendredi 22 et samedi 23 septembre 2017, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané est allé dire les compassions du gouvernement aux populations, et apporter des  aides aux sinistrées de ces localités du pays.

Le gouvernement du président Patrice Talon s’évertue déjà à réparer les dégâts occasionnés par dame pluie dans cette partie du septentrion. A Sinendé, la crue a entrainé entre autres dégâts, la destruction des productions agricoles et la dégradation des routes. C’est ce qui a suscité la descentedu ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané sur les lieux. Avec à  ses côtés Akitikpa Athanas, Chef département des opérations de secours à l’Agence nationale de protection civile (Anpc), le ministre du Plan a rassuré que ce dernier reviendra dans quelques jours pour la remise des donsque le gouvernement a prévu aux populations. Profitant de sa présence dans cette localité, Abdoulaye Bio Tchané a également révélé l’engagement du Chef de l’Etat, Patrice Talon à soulager les peines des populations à traversle bitumage de l’axe Guessou sud-Sinendé dont la praticabilité relève d’un parcours de combattant. Il a affirmé que loin d’être une promesse électorale, ce projet de construction est plutôt un engagement du président Patrice Talon. Selon le ministre Bio Tchané, la construction de la route Guessou sud-Sinendé sera d’ici quelques mois, une réalité. Ce tronçon distant d’environ 59 km estl’émissaire du gouvernement, la voie du développement de la Commune de Sinendé et par ricochet celle du développement du Bénin.Pour ce dernier, Sinendé, reconnue comme l’une des grandes Communes productrices de coton et bien d’autres cultures telles que le maïs et le riz, ne saurait être coupée de la communauté nationale. Compte tenu du constat d’impraticabilité de cette route et de la dégradation avancée des infrastructures d’art en cette saison pluvieuse, le ministre Bio Tchané a indiqué que le gouvernement va accélérer la construction de cette route qui, confit-il, est déjà inscrit dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag). A l’en croire, la réalisation de cette route permettra aisément la sortie des produits agricoles et l’instauration  de la prospérité à Sinendé. Avant d’exhorter les populations de la localité à soutenir le Chef de l’Etat dans ses actions de développement, le préfet Djibril Mama Cissé a précisé que la Commune de Sinendé est bien lotie dans le Pag. Dans ses mots de gratitude à l’endroit du chef de l’Etat, le maire de la Commune de Sinendé, Akibou Soro Yaya Worou a quant à lui, a laissé entendre que le président de la République est le seul qui, pour la première fois, s’engage à combler les attentes de la localité.
 
L’étape de Malanville
 
Après l’étape de Sinendé, le ministre d’Esinendetat chargé du Plan et du développement et sa suite se sont rendus à Malanville. A cette dernière étape, le maire de la Commune de Malanville a présenté le bilan provisoire des dégâts. Selon Inoussa Dandakoé, l’inondation a touché 52 villages administratifs. Il a déclaré une perte de 9 994,5 hectares de production agricole, 3584 ménages touchés dont 791 habitats écroulés et 1242 habitats partiellement endommagés. A l’en croire, en dehors des 980 personnes ayant trouvé refuge auprès des familles d’accueils, cette situation a aussi entrainé dans la commune de Malanville 10 décès dont 4 disparus. Pour le maire de Malanville, la solution à ce phénomène récurrent, c’est la construction et le prolongement d’une digue de protection des berges du fleuve Niger.Le ministre du Plan et du développement, a précisé qu’il est arrivé transmettre le message de compassion du chef de l’Etat. « Cette année encore Malanville a payé un lourd tribut dans le cadre de ces différentes inondations», a reconnu le ministre Bio Tchané qui souligne aussi que cette inondation a connu une ampleur jamais inégalée. Selon lui, plus de 20 braves citoyens ont soit perdu la vie ou soit disparu dans des conditions tragiques. Il a fait observer une minute de silence. Après avoir exprimé la compassion et le soutien du chef de l’Etat aux populations sinistrés, le ministre d’Etat a souligné que dans le cadre de l’exécution du Pag, le président Patrice Talon dont il est le messager, est très préoccupé par la situation à Malanville et généralement des communes touchées par l’inondation dans l’ensemble du pays. Il a fait savoir que le gouvernement a pris d’importantes décisions pour accompagner les localités affectées par ces inondations dans l’Alibori, le Borgou, l’Ouémé, le Zou, le Mono et le Couffo. «C’est cela le sens de la responsabilité et de la solidarité », a-t-il affirmé. Il a indiqué que face à l’ampleur du sinistre, le chef de l’Etat et son gouvernement ne pouvaient pas restés les bras croisés. Il a ensuite précisé que ce don est fait de couvertures, des tentes, des nattes, des moustiquaires, des sacs de riz, des bidons d’huile, des cartons de sardines, des paquets de tôles et des pointes galvanisées. Conscient de ce que ce premier appui est insuffisant et ne peut pas atteindre significativement tous les sinistrés et sur instruction du chef de l’Etat, dit-il, le gouvernement a déjà débloqué près de 500 millions en conseil des ministres mercredi dernier pour faire face au sinistre. Selon lui, dès la semaine prochaine des dispositions seront prises pour que les populations affectées puissent toucher cette aide additionnelle. Aussi, a-t-il fait savoir, qu’il y a quelques mois une délégation de l’Union africaine était de passage pour observer les conséquences de ces inondations. Après cette mission, rassure-t-il, l’Union africaine a fait un don spécial aux Communes de Malanville et de Karimama. Pour lui, ce don qui s’élève à 59 millions, sera mis à la disposition des deux Communes dans les jours à venir. Le ministre d’Etat a également indiqué que Malanville et la circonscription dans son entièreté seront impactés par le Programme d’actions du gouvernement. Entre autres actions prévues, il  a l’amélioration de la production du riz, de l’oignon et des actions pour booster l’élevage. Le ministre d’Etat a aussi affirmé que Malanville sera connecté au Nigeria.
 
Alexis Ogoubi
(CollBorgou-Alibori)