Spread the love

humeur-2Les travailleurs de l’Office national d’appui à la sécurité alimentaire (Onasa) sont mécontents. Ils l’ont fait savoir à la faveur d’un sit-in tenu ce mardi 08 novembre au siège de l’institution.

Par la voix de leur porte parole, Clarisse Bankolé, ils exigent entre autres le lancement immédiat des clarisseactivités bloquées à ce jour, la mobilisation des fonds nécessaires pour le payement des arriérés de salaire et autres avantages dus aux travailleurs depuis avril 2016 jusqu’à ce jour, l’implication du personnel de la mise en œuvre d’une quelconque réformes touchant l’Onasa, la régularisation immédiate de la situation des carrières  de chaque travailleurs du programme national des boutiques témoins.

La rumeur sur la prochaine suppression de l’Onasa, était également au cœur des préoccupations. Pour ces agents, pas question de rester inactifs face aux menaces d’une suppression prochaine de cet office disent-ils indispensables pour la sécurité alimentaire au Bénin. Selon Flavien Affouda, trésorier général du Synatrader-Onasa, il y aurait des soupçons sur la afoudadisparition  de l’Office. La mission de l’Onasa, c’est la sécurité alimentaire pense-t-il avant de s’interroger sur la manière dont le gouvernement pourra assurer la sécurité alimentaire si l’Onasa arrivait à disparaître.

C’est le directeur général de l’Onasa Aboudou Odoi Bio Irenée qui a reçu la motion des manifestants. En dg-onasareconnaissant la pertinence des revendications, l’autorité a appelé au dialogue. Selon lui,  « dans le calme, on fait mieux que dans le bruit. « Je viens de recevoir votre document, je vais le transmettre à ma hiérarchie. Je suis sûr que d’échelon en échelon, nous allons trouver la solution » a-t-il promis.

Le combat de l’amélioration des conditions de vie des agents de l’Office national d’appui à la sécurité alimentaire (Onasa) est ainsi engagé et pour une satisfaction de leurs doléances, d’autres actions sont engagées, cette fois ci en direction de l’autorité ministérielle en charge de ce secteur.

Léonce ADJEVI