Spread the love

syntraeshLe Syndicat national des travailleurs des services de la santé humaine du Bénin (Syntrasesh) a organisé un mouvement de protestation ce lundi matin au ministère de la santé. Les manifestants ont été reçus par le directeur adjoint du cabinet du ministre la santé, Allassane SEIDOU. Ils menacent de paralyser le secteur de la santé si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

Par le biais du secrétaire général du Syntrasesh, Soulé SALAKO, les manifestants exigent entre autres la signature des arrêtés d’éligibilité des agents omis dans le processus de reversement en ACE, l’uniformisation du corps des infirmiers au Bénin, le payement des rappels de la prime  spécifique du second semestre de l’année 2015, la correction des disparités catégorielles des Paramédicaux agents contractuels de l’Etat et  la modification des textes en vue de l’organisation  des concours professionnels pour les Ace. Ils ont par ailleurs fustigé le refus de dialogue érigé en système de gouvernance par les ministères du Président Patrice Talon et condamné la poursuite de la politique de relégation des problèmes de la santé au second plan. A son tour, le directeur adjoint du cabinet du ministre la santé, Allassane SEIDOU.  Landry YANSUNNU, a fait remarquer aux manifestants que 9 sur 11 de leurs revendications ont été satisfaites par le ministère de la santé. « Nous avons écouté attentivement le point de toutes vos doléances. Je puis vous assurer que la plupart sont en cours de résolution. Vous verrez bientôt l’aboutissement. D’autre part, il y a d’autres ministères qui sont impliqués. Nous faisons tout ici au ministère de la santé pour vous satisfaire. Vous verrez le bout du tunnel très bientôt » a-t-il rassuré. Il convient de rappeler que le Syntrasesh, prévoit un sit-in, lundi prochain, au ministère des finances.

Léonce ADJEVI