Spread the love
delphin-k
Le ministre de l’Agriculture, Delphin Koudandé dans le collimateur des agents de l’Onasa

Non à la suppression et à la disparition de l’Office national d’appui à la sécurité alimentaire. C’est la principale revendication exprimée lors du sit-in organisé hier jeudi 10 novembre 2016 à Cotonou, au ministère de l’Agriculture de l’élevage et de la pêche par les agents de l’Onasa.

Ils étaient nombreux, les travailleurs de l’Office national d’appui à la sécurité alimentaire (Onasa) à protester par un sit-in contre les menaces de la suppression qui planent sur leur structure. A travers un mouvement de colère organisé ce jeudi 10 novembre au ministère en charge de l’agriculture, les travailleurs de la section Synatrader (Syndicat national des travailleurs du développement rural) de l’Onasa et ceux du Synabote (Syndicat national des agents boutiques témoins) ont manifesté leur mécontentement. Huit revendications retiennent l’attention. Premièrement, la levée des mesures visant la suppression prochaine de l’Onasa. Deuxièmement, la réalisation au préalable d’une étude d’impact de la mission de l’Onasa  et dont les résultats devront être rendus publics avant toute tentative de réforme. Troisièmement, la dotation de l’Onasa par l’Etat béninois d’un fonds de sécurité alimentaire à l’instar des structures sœurs des Etats de la sous-région. Quatrièmement, le déblocage immédiat des activités suspendues à travers la mise à disposition de l’Office des moyens adéquats. Cinquièmement, l’implication du personnel dans la mise en œuvre d’une quelconque réforme touchant l’office. Sixièmement, la prise de mesures urgentes par le Ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche pour l’adoption en conseil des ministres de  la communication relative à la gestion de la carrière des agents du Programme national des boutiques témoins et pour la mise à disposition de l’Onasa des fonds y afférents. Septièmement, la régularisation immédiate de la situation des carrières de chaque travailleur  du Programme national des boutiques témoins.  Enfin, l’inscription immédiate dans le projet du budget du Maep envoyé à l’Assemblée nationale des lignes de subvention au profit de l’Onasa au titre de l’exercice 2017. C’est la Directrice de cabinet du ministre de l’Agriculture de l’élevage et de la pêche, Françoise Assogba, qui a reçu la motion des manifestants représentés par Flavien Affouda. Elle a promis transmettre leurs revendications au ministre et a précisé que le gouvernement est en pleine réforme.

SpéroAhoussinou

(Stag)