Spread the love
KOMBIENOU
La situation à Lokossa donne du fil à retordre à Kombiénou

Les ouvriers de la Société des industries textiles (Sitex) de Lokossa menacent de paralyser l’administration si leurs responsables hiérarchiques ne donnent pas satisfaction à leurs revendications. Et pour mieux se faire entendre, ils ont organisé le jeudi 15 octobre 2015, un sit-in d’avertissement de deux jours. En effet dans la matinée du jeudi, les travailleurs avaient pris d’assaut la grande cour de l’administration. Munis de tam-tams et de branchages, ils ont chanté et scandé des slogans hostiles à l’administration. Dans leur déclaration, ils ont désapprouvé, par la voix de leur Secrétaire administratif, Lucien Montcho, leur mépris par rapport à la réglementation en vigueur dans l’administration. Au regard de cette situation, ils exigent le ravitaillement de l’entreprise en coton fibre, le reversement de toutes les allocations à la Cnss et le paiement des arriérés de salaires de juin à décembre. En réponse à ces revendications, le représentant de l’administrateur délégué, Richard Monsi-Agboka, a invité les manifestants au dialogue et à l’union. « Je remercie le gouvernement d’avoir mis à la disposition de la société un fonds pour la réhabilitation des équipements. Je souhaite qu’il nous donne en plus une dotation de fonds de roulement au profit de l’administration pour alléger les charges de gestion quotidienne », a-t-il plaidé.

 Claude Ahovè

(Br Mono-Couffo)