Spread the love
modeste-k
Modeste Kérékou instruit par le Conseil des ministres

Le Conseil des ministres, lors de sa séance du mercredi 11 avril 2018, a ordonné la poursuite du recouvrement des sommes dues par les agents publics débiteurs du Fonds national de promotion de l’entreprise et de l’emploi des jeunes (Fnpeej) au 31 janvier 2018 sans préjudice des poursuites judiciaires.

Sommés de payer leurs dettes au plus tard le 31 janvier 2018, certains agents de l’Etat n’ont pu s’acquitter de cette obligation à ce jour. Alors, les ministres, réunis en conseil le mercredi 11 avril 2018 ont examiné la situation et ordonné la poursuite du recouvrement des sommes restant dues sans préjudice des poursuites judiciaires. A cette échéance, cinq (05) agents de l’Etat se sont entièrement exécutés, six (06) ont remboursé partiellement tandis que deux (02) n’ont rien payé.L’opération de recouvrement a permis en effet, de recouvrer à la date du 31 janvier 2018, soixante-dix-sept millions cinq cent quatre-vingt-quatre mille huit cent trente-deux (77.584.832) de francs Cfa sur cent trente-trois millions cinq cent quatre-vingt-huit mille neuf cent quarante-sept (133.588.947) de francs Cfa. Le déclenchement de l’opération a amené cinq (5) nouveaux débiteurs, agents de l’État, à se manifester spontanément. Ces derniers ont sollicité des moratoires pour le remboursement des prêts. De même, l’opération a permis d’identifier treize (13) autres nouveaux débiteurs.La preuve que la rigueur et la lutte contre l’impunité prônées par le Président Talon produisent leurs effets. C’est le lieu de saluer les efforts du gouvernement de faire rendre gorge et de renflouer les caisses de l’Etat par le retour de ses créances. L’assainissement et la lutte contre l’impunité se poursuivent. C’est le lieu donc d’encourager l’Etat à conduire le processus à son terme parce qu’il permet de saluer les efforts du gouvernement de faire rendre gorge et de renflouer les caisses de l’Etat par le retour de ses créances.

O. I. A.