Spread the love

Side africaDepuis le vendredi 07 décembre 2018, le Sommet international pour le développement de l’électricité en Afrique (Side-Africa) se conjugue au passé. Pendant trois jours, les participants ont réfléchi sur l’avenir énergétique du continent noir et espèrent que des décisions fortes seront prises par les Etats pour l’accès des populations à l’énergie électrique.

L’Afrique peut espérer des lendemains meilleurs pour son autonomie énergétique. Le Sommet international pour le développement de l’électricité en Afrique (Side-Africa) qui s’est tenu à Bénin Marina hôtel a semé les graines d’un Nouveau départ. Après avoir fait le tour d’horizon de la situation énergétique de l’Afrique, la conférence a convenu de la nécessité pour l’Afrique d’œuvrer pour son autonomisation. Le rapport synthétique recommande le développement d’un mixte entre le gaz naturel et les énergies renouvelables. Ainsi, dans les prochaines années, ce secteur va générer de nouveaux types d’emplois sur le continent. Selon Dona Jean-Claude Houssou, ministre de l’Energie du Bénin, l’ensemble des échanges effectués au cours des assises constitue une bonne nouvelle pour le partenariat public-privé. Par ailleurs, le ministre de l’Energie a promis que les recommandations relatives à l’autonomisation de l’Autorité de régulation de l’énergie (dont le Bénin est l’une des précurseurs) seront prises en compte. Au regard de la qualité des réflexions qui ont marqué les travaux, le comité d’organisation a décerné des prix à certains acteurs qui se sont particulièrement investis pour la réussite de l’événement. La première catégorie de prix aux partenaires techniques et financiers (Ptf) que sont : le 2ème programme du Bénin pour le Millennium challenge account (Mca Bénin II), l’Agence française de développement (Afd), l’Union européenne (Ue), la Giz et Alain Streisher. La deuxième catégorie regroupe les entreprises intervenant dans le secteur notamment Aggeko, Vinci et Bwsc. La troisième catégorie a récompensé une innovation de Nicolas Palin. Les lauréats de la quatrième catégorie sont Thierry Tanoh et Amina Moumouni, respectivement ministre de l’Energie de la Côte-d’Ivoire et du Niger. Ils ont été félicités pour la qualité des débats au sein des panels qu’ils ont présidés. Parlant du sommet, Thierry Tanoh a estimé que « c’est toujours difficile d’innover ». C’est pour cela qu’il a remis une distinction à Dona Jean-Claude Houssou pour avoir initié le Side-Africa.

JSB