Spread the love
houndete
Eric Houndété interpelle le gouvernement

La séance de dialyse qui autrefois était de deux fois par semaine ne se fait qu’une fois par semaine depuis quelques jours selon Edmond Amoussou,  Secrétaire général du réseau des hémodialysés de l’espace Uémoa. La situation a suscité une question d’actualité émanant du député Eric Houndété à l’endroit du gouvernement. Lire ci-dessous les différentes questions du député à l’Exécutif.

Question d’actualité

 Objet : Menace sur les dialysés du Cnhu

 Il nous est revenu au cours de la semaine écoulée, plusieurs plaintes de malades et parents de dialysés du Cnhu faisant état de ce que les séances de dialyse au Cnhu sont passées de deux à une séance par malade et par semaine.

Cette situation constituerait une menace grave pour les dialysés.

Considérant que le malade a besoin d’au moins deux séances par semaine pour survivre, il est demandé au gouvernement, en vertu de l’article 110 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, de fournir à la Représentation nationale les réponses aux préoccupations ci-après :

1. Est-il vrai que les séances de dialyse sont réduites à une semaine ?

2. Si oui, quelles en sont les raisons et quelles pourraient en être les conséquences ?

3. Combien de temps faut-il entre une période de non dialyse et le développement de l’œdème aiguë du poumon Oap ?

4. En cas de décès pour défaut de dialyse régulière, qui en assure la responsabilité ?

5. Quelles sont les mesures envisagées ou les mesures que pourraient envisager le gouvernement pour remédier  cette situation. 

 

Porto-Novo, le 08 mai 2018

 Eric Houndété