Spread the love
And sortie
Des membres du Ben face à la presse

La tension sociale actuelle ne laisse pas indifférent l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And), aile Barnabé Dassigli. Guidé par la recherche de l’unité et la nécessité de dialogue pour un retour à la paix, le Bureau exécutif national s’est réuni, hier 22 janvier 2018, à son siège à Cotonou. L’Alliance a, à cette occasion, invité les protagonistes à privilégier la recherche de l’intérêt supérieur de la Nation, de l’unité nationale tout en sauvegardant les intérêts des travailleurs pour le bonheur du peuple. Lire un extrait de la déclaration rendue publique.
Extrait de la déclaration de l’And
Le Bureau exécutif national de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And) réuni, ce lundi 22 janvier 2018, à son siège pour apprécier la situation de tension sociale qui prévaut actuellement dans notre pays, rend publique la déclaration dont la teneur suit.

Le droit de grève reconnu aux travailleurs par la communauté internationale et la constitution du 11 décembre 1990 est l’ultime arme à laquelle les partenaires sociaux doivent recourir lorsque les négociations échouent.

De nos jours, il est constaté l’utilisation abusive répétée  et sans le moindre ménagement du droit de grève comme moyen de revendications ; toute situation qui dénature et sort ce droit de ses objectifs. Pire, la grève dans l’administration publique telle qu’elle est lancée chaque fois par les centrales et confédérations syndicales de fonctionnaires bloque l’administration publique dans l’accomplissement de ses missions d’intérêt général que sont notamment la protection de la population, la sécurité des biens et des personnes, la justice, l’offre de services sociaux de base, etc.

Face au mouvement de grève déclenché par les centrales et confédérations syndicales les 16, 17 et 18 janvier 2018 et reconduit cette semaine, l’And appelle tous les agents de l’Etat et les responsables de l’administration publique au patriotisme, à la réflexion et à l’union des forces pour la construction d’une Nation solidaire, juste et respectueuse de l’équité sociale.

L’And, ainsi guidée par la recherche de l’unité et la nécessité de dialogue pour calmer les tensions, invite les uns et les autres en ces moments difficiles à privilégier, la recherche de l’intérêt général de la Nation, de l’unité nationale tout en sauvegardant les intérêts des travailleurs pour le bonheur de notre peuple afin d’aboutir au plus tôt à la paix, gage précieux et fondamental du développement du Bénin.

L’And sait pouvoir compter sur la clairvoyance de tout le peuple béninois afin que notre pays, le Bénin, sorte gagnant encore une fois de cette crise qui risque de fragiliser notre économie et de porter préjudice à la volonté commune ainsi qu’à celle du Chef de l’Etat de poursuivre les réformes engagées, seul moyen d’hisser notre pays au rang des nations développées.

L’And se désole du revirement de la jurisprudence de la Cour constitutionnelle. En effet dans la décision Dcc 18-001 du 18 janvier 2018, la Cour constitutionnelle, dans son retro pédalage, a cassé la loi n° 2017-43 modifiant et complétant la loi n°2015-18 du 13 juillet 2017 portant statut général de la Fonction publique votée par l’Assemblée nationale le 28 décembre 2017. Cette dernière décision de la Cour qui a déclaré contraire à la Constitution le retrait du droit de grève aux agents de la santé, de la justice et aux paramilitaires constitue un rebuffage et met le Bénin dans une période d’incertitude. De ce fait, il devient difficile aux Béninois de suivre la logique des décisions prises par la Cour constitutionnelle.

L’And, fidèle au respect des institutions de la République, invite l’Assemblée nationale à rester sereine et à continuer à toujours privilégier les intérêts supérieurs du peuple béninois.

L’And salue l’effort du Gouvernement et le remercie pour le respect des différentes Institutions de la République pour leur liberté d’action.

Elle implore la Grâce Divine afin que notre pays sorte grandi des tensions sociales actuelles et les contradictions politiques.

Profitant de l’occasion, l’And présente les meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2018 à toutes les béninoises et à tous les béninois. Que l’année 2018 apporte à chacun et à tous la santé, la paix, le bonheur et la réussite.

Vive l’And!
Vive la démocratie !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.

 Cotonou, le 22 janvier 2018