Spread the love
Hounyoton
Le jeune intellectuel contribue à une meilleure connaissance du phénomène

 La classe politique, les pouvoirs publics et la société civile, ont l’occasion de mieux cerner  le phénomène d’ « enfant  placé », ainsi que les dérives liés  à la pratique des « vidomègon », dont les médias ont fait leurs choux gras depuis quelques semaines.  Dr Hospice Bienvenu Hounyoton leur en offre l’opportunité à travers son livre sur le « vidomègonat», lancé samedi 9décembre 2017 à l’Infosec à Cotonou.

 Les proches, amis et sympathisants de Hospice Bienvenu Hounyoton, qui ont fait, samedi 9 décembre 2017, le déplacement à l’Infosec, n’ont pas été déçus. A l’occasion de la belle soirée, riche en sons et couleurs,  concoctée pour le lancement de l’ouvrage,  «Le Vidomègonat : socialisation et protection de l’enfance au Bénin, des origines à nos jours », ils ont tous reçu plus. En effet, l’ouvrage, fruit de cinq années de recherches dans le cadre de la soutenance de sa thèse de doctorat, ne peut laisser indifférent. Car non seulement, l’actualité y est abordée  de front, mais à travers  ses nombreuses pérégrinations entre la Côte-D’ivoire, le Gabon, le Togo et le  Bénin, l’auteur a pu prendre le recul nécessaire, afin de saisir toutes les dimensions du sujet.  C’est cet effort  qui a séduit  le parrain de la cérémonie, Dr Faustin Dahito, président de  Enerdas group. Il   a salué la prouesse réalisée par l’auteur. Et après s’être longtemps extasié sur son contenu, il a invité les jeunes étudiants à emboîter le pas à leur aîné, en faisant preuve de rigueur et de détermination. Pour sa part, le présentateur de l’ouvrage, Thanguy Agoi, journaliste à Canal 3, pris de court par les recherches approfondies qui jettent un éclairage autre  sur le phénomène d’enfant placé,  n’a pas eu assez de cran pour poser les vraies questions. Aussi, s’est-il contenté de demanderà l’auteurpourquoi avoir circonscrit ses travaux à la partie méridionale du Bénin. Dans le phénomène d’enfant placé, a poursuivi le présentateur, pourquoi les parents ne tiennent-ils  pas souvent compte de la volonté de l’enfant ? Dans ses réponses, Hospice Bienvenu Hounyoton a pris exemple sur les chansons traditionnelles du Sub Bénin, notamment celles de Alèkpéhanhou, Aïkpémi et Alokpon, pour montrer la place et la valeur de l’enfant dans les sociétés africaines. Il a, par ailleurs,  avoué n’avoir  pas pu étendre ses études au Septentrion faute de financement. « J’ai fait tout seul. Ce sont mes parents qui m’ont toujours soutenu. Parfois, pour les billets d’avion, j’étais obligé de faire pression sur chacun  d’eux. C’est l’occasion pour moi de les remercier », a-t-il ajouté.  C’est Florent Eustache Hèssou, animateur et journaliste, qui a ensuite dirigé de main de maître la vente à l’américaine de l’ouvrage, finalement cédé à 1, 1 million francs Cfa.

W.N

L’auteur

Diplômé des Universités Lumière Lyon 2. De Pierre Mendès France de Grenoble et de l’Université Catholique de Lyon, Hospice Bien venu Hounyoton est un socio-anthropologue africaniste, spécialiste de développement local, d’économie sociale et solidaire et des droits de l’homme. Chargé d’enseignement dans les facultés de droit, d’anthropologie, de sociologie et de science politique de l’Université Lumière Lyon 2, où il obtint son doctorat en 2014, ses travaux portent essentiellement sur l’anthropologie de la socialisation, des formes culturelles de protection des droits de l’enfant mais aussi les problématiques liées à l’interculturalité, le développement et les projets de développement en Afrique.

   W.N