Spread the love

talon-arriveeLa ville de Lomé abrite depuis la matinée de ce samedi 15 octobre le  sommet de l’union africaine sur la sécurité, la sûreté maritime et le développement en Afrique. Ils sont au total 17 chefs d’Etat à répondre présent à l’appel de Faure Eyadéma, président de la République Togolaise.faure-bon Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour. Il sera  tout d’abord question des pratiques internationales pour assurer la conservation de la biodiversité dans le cadre d’un programme d’aménagement à long terme et sur les mesures visant à assurer la qualité écologique des espaces portuaires.  Ensuite  les Chefs d’Etat et de Gouvernement se pencheront sur la Stratégie africaine intégrée pour les mers et les océans à l’horizon 2050, en vue de créer dans les Etats africains une plus grande richesse par la promotion d’une économie bleue, sécurisée et respectueuse de l’environnement. Le sommet de Lomé  traitera aussi de l’adoption d’une Charte de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté choralemaritime et le développement en Afrique. Ladite charte vise à faire de l’espace maritime le levier principal du développement économique et social du continent. L’architecture régionale sur la sécurité maritime adoptée en juin 2013 à Yaoundé au Cameroun sera renforcée. Le Bénin est représenté à cette réunion par son président Patrice Talon et Aurelien Agbénonci, Candide Azanaï respectivement ministres des Affaires étrangères et ministre de la défense nationale.

Déborah Assogba (Stag)