Spread the love
patrice-talon-en-inde-696x463
Poignée de main entre Patrice Talon et le premier ministre Indien

Le chef de l’Etat est rentré de l’Asie, mercredi 24 mai 2017, après sa participation au sommet Arabo-Islamique-Américain en Arabie Saoudite et aux 52èmes Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (Bad) en Inde. Du point fait par le patron de la diplomatie béninoise, AurelienAgbénonci, il ressort que d’importants accords ont été signés dans la perspective de révéler davantage le Bénin au monde entier. Aussi, des audiences ont-elles été accordées par le président Patrice Talon à des personnalités. Lire la déclaration du ministre des Affaires étrangères.

Point de la visite du chef de l’Etat en Arabie Saoudite et en Inde

« Je vais commencer par le sommet Arabo-Islamique-Américain qui a permis au chef de l’Etat de revoir le roi d’Arabie Saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saoud nommé gardien des deux saintes mosquées et lui a aussi donné l’opportunité d’échanger une poignée de mains et quelques mots avec le nouveau président Américain, Donal Trump. Ce qu’il faut retenir pour le Bénin concernant ce sommet, en acceptant de participer à ce dialogue, de haut niveau entre les Etats-Unis et le Monde Arabe et islamique, cette conférence a été marquée par la participation de plusieurs pays africains notamment le président de l’Union africaine, du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal etc. et aussi de plusieurs souverains des Etats du Golf. En marge des discussions de cette conférence, le président a eu des entretiens dans le cadre de la coopération bilatérale avec ses homologues de notre sous-région. Il a rencontré quelques dignitaires du Golf, des pays avec lesquels nous avons déjà une relation ou avec qui nous développons une action de coopération. Je peux citer l’Emir du Qatar et le Sultan du Brunei qui a été heureux de faire la connaissance du président. Ces deux souverains ont souhaité que le chef de l’Etat, dans un avenir très proche, puisse effectuer une visite officielle dans leur pays.

Participation aux 52èmes Assemblées annuelles de la Bad

Dès la fin des travaux en Arabie Saoudite, nous nous sommes rendus directement en Inde pour participer aux 52èmes  Assemblées annuelles de la Bad du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (Bad) et à la 43ème Assemblée du Conseil des gouverneurs du Fonds africains pour le développement. Le chef de l’Etat s’est, particulièrement intéressé au  thème de ces assemblées, à savoir Transformer l’agriculture pour créer la richesse. Le président de la République a accordé d’abord une audience dès son arrivée au président de la Bad qui s’est rendu à l’hôtel du chef de l’Etat. Il a salué l’engagement de notre pays aux côtés de la banque et qui d’ailleurs, le lendemain de la cérémonie d’ouverture, en signalant les développements récents de la banque liés à la décentralisation, a bien mentionné que parmi les deux bureaux qui viennent d’ouvrir en Afrique, le Bénin se trouvait en bonne place. Le président s’est prononcé sur les priorités de la banque à savoir : éclairer, nourrir, intégrer l’Afrique, et améliorer la qualité de vie des populations ; priorités qui ressemblent à celles qui sont dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag).

Le discours d’ouverture du premier ministre indien a été remarquable. Il a fait une allocution pour montrer pourquoi l’Afrique et l’Inde devraient coopérer. Le chef de l’Etat a également participé à une table ronde où il était question de la coopération que l’Afrique devrait avoir avec l’Asie pour le continent noir puisse accélérer son développement.

Le président Talon a eu une réunion bilatérale avec le 1er ministre NarendraModi au cours de laquelle ils ont essentiellement abordé les voies et moyens pour dynamiser les accords signés entre le Bénin et l’Inde. Il a insisté sur trois points particuliers à savoir :

– le projet de l’Identifiant unique au Bénin (Le 1er ministre a marqué son accord pour que nous puissions très rapidement mobiliser l’expertise indienne en décrochant un peu du calendrier du Centre d’étude de développement durable. Il a souhaité que notre pays revisite des propositions sur la table et qui doivent permettre de bénéficier de l’expertise des Indiens.

– la participation de l’Inde à la mise en place de l’opérationnalisation du projet la Cité internationale pour l’innovation et le savoir (Ciis) qui est l’un des projets du président Talon et nous pourrions concrétiser cette coopération en réactivant  l’accord qui avait été signé avec les Indiens pour créer un centre d’excellence en matière de Nouvelles technologies au Bénin.

– la coopération dans le domaine de la santé parce que l’Inde produit les médicaments génériques. Le président Talon, préoccupé par la santé des populations, y a marqué un grand intérêt.

Nous avons aussi abordé avec le 1er ministre indien, la coopération avec le secteur privé. Il a proposé au président de créer les conditions d’une rencontre entre le secteur privé indien et les dirigeants béninois qu’ils soient du secteur public ou privé.

Enfin, le premier ministre indien a souhaité accueillir très prochainement le président Talon pour une visite bilatérale au cours de laquelle les chantiers évoqués et qui existent seront mis en évidence.

En somme, il s’agit d’une sortie dans l’intérêt de notre pays et qui permet de révéler le Bénin au monde, à un partenaire qui le connaissait un peu mais avec qui il n’avait pas encore été mis en contact avec le nouveau dynamisme de notre gouvernance ».

Propos recueillis par SA