Spread the love

Oraisons pour un vivant L’écrivain dramaturge Jérôme-Michel Tossavi a procédé, samedi 23 février 2019, au lancement de son ouvrage « Oraisons pour un vivant ». L’évènement s’est tenu à l’Institut français de Cotonou devant les acteurs de la chaîne du livre.

Il est enfin là ! Le premier roman de Jérôme-Michel Tossavi est désormais disponible dans les rayons des bibliothèques. L’ouvrage est intitulé « Oraisons pour un vivant ». C’est un roman de 130 pages subdivisé en 14 chapitres avec un épilogue. Il est préfacé par Okri Tossou. « Oraisons pour un vivant » est un ouvrage qui relate la vie, la mort et l’inhumation toutes mystérieuses du père du narrateur. Selon l’auteur Jérôme-Michel Tossavi, ce roman est une série de souvenirs puisés du vécu de son père qui est mort mystérieusement et enterré mystérieusement. « J’étais allé à la messe d’enterrement. Je devais parler, mais j’étais sans paroles. C’est le prolongement de ce silence qui a donné « Oraisons pour un vivant  » », a-t-il déclaré. A ses dires, il n’y a que ce roman qui puisse le permettre cette digression. Egalement, à l’avis de Jérôme-Michel Tossavi, ce roman est un moyen pour rendre un vibrant hommage à son défunt père qui reste toujours vivant, selon lui. C’est d’ailleurs ce qui justifie le titre du roman. Plusieurs thématiques ont été abordées dans l’ouvrage « Oraisons pour un vivant ». On note la mesquinerie, le chômage, la jalousie, la misère, l’occultisme et la question de progrès social. Elles visent à faire découvrir à la société africaine, les maux qui la minent. Dans son intervention, Tanguy Agoï, présentateur de l’ouvrage a fait savoir que « Oraisons pour un vivant » est un assemblage de petits récits avec pour thème principal, la mort. Quant à Habib Dakpogan, il a indiqué que l’ouvrage de  Jérôme-Michel Tossavi est un véritable « mensonge » qui révèle le talent de l’un des plus grands auteurs de la nouvelle génération.

  Mohamed Yasser Amoussa

(Coll)