Spread the love

NA YI NOUKONꞌꞌNa yi noukon″, c’est le titre du premier album de l’artiste slameur Djamile Mama Gao. Il l’a présenté au cours d’une rencontre avec les hommes de médias, samedi 19 janvier 2019 à Cotonou. Il s’agit d’un album de 12 titres avec plusieurs variétés de genre musical. Du Slam mélangé avec des rythmes comme le Zouglou, la Pop, la Word musique et le Hip-hop. Selon l’artiste, l’album fait un lien entre le passé (dans l’expression griotique) et le présent (avec les tendances de nos jours). « De façon détaillée, il met surtout l’accent sur le passé à travers la réalisation du Cover qui est héritage du peuple Akan qui signifie lorsqu’il faut tout le temps regarder le passé, même quand on essaie d’avancer », a-t-il expliqué. En plus, le format physique de la pochette du disque de l’album en est une preuve, c’est-à-dire le format vinyle. A l’en croire, c’est un album qui explore plusieurs univers dans le but de montrer que le Slam peut changer les normes habituelles.L’album est réalisé de sorte que chaque génération puisse se retrouver dans les morceaux, surtout avec une touche linguistique diversifiée.Il tient à travers l’un de ses titres ꞌꞌVaudou gnon″ à rendre hommage aux religions endogènes du Bénin qui sont constamment diabolisées. Après la genèse de son amour pour la musique, où il n’a pas manqué de mentionner à chaque fois l’apport de son père, Djamile Mama Gaoa levé le voile sur ces projets en perspective. Le slameur entend s’investir résolument le digital et aller présenter l’album dans la sous-région et à l’international.Il faut noter que Djamile est un fanatique de l’art. Outre sa passion pour la musique, il a à son actif deux ouvrages : ꞌꞌCorps à corps″ et ꞌꞌUne saison en Afrique″publiés respectivement en 2014 et en 2017.