Spread the love

UNION PROGRESSISTEL’ex-militant du Parti du renouveau démocratique (Prd), Germain Wanvoègbè, a effectué sa rentrée politique après son adhésion à l’Union progressiste. C’était mercredi 26 décembre 2018 à la maison internationale de la culture de Porto-Novo.

« Entre obéir ou disparaître, j’ai refusé de disparaître ». C’est par ces propos que  Germain Wanvoègbè a justifié son départ du Prd pour l’Union progressiste.  Pour cet homme, répondre favorablement à la réforme du système partisan conformément à la volonté du chef de l’État, Patrice Talon, c’est adhérer à l’un des deux blocs soutenant ses actions. Cette réforme pour lui, vient bouleverser les habitudes. La réforme est salvatrice étant donné qu’elle permet à chaque militant de prendre son destin en main pour son mieux-être. Il a rassuré les femmes et hommes de la 19ème circonscription électorale qu’ils ont fait le meilleur choix avec l’Union progressiste composée pour le moment de 80 partis et 100 mouvements politiques. Pour la circonstance, le nouvel adhérent de l’Union progressiste a reçu l’appui du député Augustin Ahouanvoèbla. «Le président Patrice Talon est un homme de parole. Il joint l’acte à la parole. Depuis son arrivée au pouvoir, le chef de l’Etat travaille pour changer le Bénin. C’est pour cette raison que nous devons le soutenir, l’accompagner et l’aider afin qu’il puisse réussir les projets inscrits dans le programme d’actions du gouvernement. Il va électrifier Adjarra, y construire de grand hôpital, réaliser des infrastructures routières et fournir de l’eau potable aux populations. Sur ce, je vous demande de vous lever comme un seul homme pour le soutenir dans ses reformes courageuses. Les populations d’Adjarra, de Sèmè-Podji, de Porto-Novo, et des Aguégués doivent rester mobilisées derrière Germain Wanvoègbè et l’Union progressiste pour les prochaines consultations électorales », a-t-il dit. Il a ensuite procédé à la présentation du logo. Un baobab couronné par un soleil éclatant, symbole de richesse et d’éclosion d’un Bénin nouveau.

 MA et Perpétue Egounléty

(Br Ouémé-Plateau)