Spread the love
honfo4
Charlemagne Honfo engagé pour le développement de Sèmè-Podji

A l’instar de Cotonou, le Conseil communal de Sèmè-Podji a tenu sa troisième session extraordinaire au titre de l’année 2017. Les travaux ayant été ouverts vendredi dernier par l’autorité communale ont connu l’adoption à l’unanimité du rapport d’activités de Charlemagne Honfo.

Au conseil communal de Sèmè-Podji, c’est l’union sacrée autour des actions de développement du maire. En témoigne le vote à l’unanimité du rapport d’activités du locataire de l’hôtel de ville. 25 conseillers sur 25 ont donné blanc seing au rapport présenté par Charlemagne Honfo. Une sorte de crédibilité dont jouit le premier citoyen de cette ville du département de l’Ouémé et qui le motive davantage à initier des projets innovants pour le bonheur des populations. Et parlant d’investissements, sous son leadership, il est envisagé l’implantation d’un campus moderne doté d’infrastructures à caractère éducatif, social et économique. A cet effet, le maire a présenté une communication relative à la demande d’autorisation de signature de protocole d’accord de partenariat entre l’Ecole nationale d’Economie appliquée et de management (Eneam) et la commune de Sèmè-Podji. Selon Charlemagne Honfo, ce partenariat vise, primo, à former les cadres de la commune à travers les programmes de formation diplômant. Secundo, il contribuera au développement des entreprises implantées sur le territoire communal par la mise à disposition de talents à fort potentiel. Tertio, ce cadre universitaire permettra de rapprocher l’enseignement supérieur professionnel des populations de Sèmè-Podji et des départements de l’Ouémé et du Plateau. Quarto, cette infrastructure constituera un pôle d’attraction pour les étudiants ressortissants de la République fédérale du Nigéria. Enfin, ce campus donnera plus de visibilité à la ville de Sèmè-Podji dans la sous-région, et particulièrement, va renforcer sa coopération décentralisée avec les grandes villes du Nigéria comme Ilorin, Lagos et Ibadan. « Ce partenariat impactera, à coup sûr, la commune de Sèmè-Podji à travers, entre autres, la croissance démographique, la valorisation du foncier dans la zone d’installation dudit campus, l’augmentation des activités génératrices de revenu, et l’augmentation des recettes de la Commune », a insisté le numéro 1 de Sèmè-Podji. Pour ce projet, l’engagement substantiel de la commune sera la mise à disposition d’un domaine de 20 hectares, soit 10 hectares pour les infrastructures pédagogiques et dix hectares pour les résidences et infrastructures commerciales.
 
Joël Samson Bossou