Spread the love
Soutenance Gérard Yélimon
Gérard Yélimon (au milieu) intègre le cercle des docteurs de l’Uac

Le département de Philosophie de la Faculté des lettres, langues, arts et communication de l’Université d’Abomey-Calavi a enregistré un nouveau Docteur. Son nom, Gérard Yélimon. Il a soutenu sa thèse de doctorat le lundi 12 février 2018 au campus d’Abomey-Calavi devant un jury international de quatre membres présidé par le professeur Dodji Amouzouvi.

« Mention très honorable avec les félicitations du jury », c’est le verdict de la soutenance de thèse de Gérard Yélimon. Un verdict qui fait de lui désormais, Docteur de l’Université d’Abomey-Calavi en philosophie. Il a axé ses travaux de recherches sur le thème : « L’entretien et la pérennisation du sous-développement par les méfaits des cultures et des mentalités en Afrique : Réflexion critique et perspectives ». Le candidat, dans son document de 274 pages, a mis l’accent sur les maux qui selon lui, ont hypothéqué le développement du continent noir. Il pointe d’abord du doigt  l’esclavage et ensuite la colonisation qui ont été des facteurs déterminants de la situation actuelle de l’Afrique. Mais loin, c’est aussi de la responsabilité des africains eux-mêmes. Car, pour l’impétrant, les naissances non contrôlées et la polygamie sont aussi des pratiques propres aux Africains et qui freinent le développement en Afrique. Ses recherches lui ont également permis de faire ressortir l’impact des pratiques occultes auxquelles les Africains s’adonnent, sur l’essor du continent. Car pour lui, s’il s’est avéré que lesdites pratiques ont des côtés positifs, c’est plutôt les aspects négatifs qui sont souvent exploités par les Africains, la plupart du temps pour nuire à l’être humain. Ce qui est totalement en déphasage avec la morale. Ce travail apparaît donc, selon son auteur, comme un outil pour l’éveil de la conscience sur les valeurs morales sans quoi le développement de l’Afrique restera encore longtemps un rêve. Le jury, après avoir analysé les arguments du candidat, a jugé son sujet intéressant et d’actualité. Il estime que l’impétrant a fourni un effort louable d’investigation, ce qui lui a permis de parvenir à des résultats probants.

 Derrick Cakpo

(Coll)