Spread the love
COLONEL-AOUANGBEYHaut lieu des hommes chargés d’assurer la sécurité et la défense nationale, l’Armée n’est pas un corps, comme le pensent beaucoup, de ceux qui n’ont pas évolué dans les études. C’est surtout un corps dans lequel émergent des intellectuels qui ont la capacité de développer des stratégies militaires et qui proposent des solutions aux problèmes de leur Nation. A cet effet, deux gendarmes sont entrés dans l’histoire en décrochant le Doctorat. C’était le samedi 12 décembre 2015 à l’Infosec à Cotonou.
Colonel Rock Aurélien Ouangbey, Directeur de la communication et des relations publiques des Forces armées béninoises et l’Adjudant Alain Aïwanou en service à la Direction générale de la Gendarmerie nationale à Porto-Novo sont entrés, depuis le 12 décembre 2015, dans le cercle restreint des « docteurs ». Par cet exploit, ils viennent de montrer que l’Armée béninoise dispose d’hommes de qualité et de compétence qui seront aptes à répondre favorablement aux attentes des autorités politico-administratives dans le cadre de la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de sécurité et de défense nationale. Mais avant, il a fallu au Colonel Ouangbey, précédemment titulaire de quatre Masters (Droit international de l’environnement, sciences politiques, transport, logistique et stratégie, gestion des catastrophes et des crises) et ancien auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale (Ihdn) de Paris, de mener simultanément des travaux de recherches sur deux (02) thèmes. La première thèse qu’il a défendue à Evangil christian  university of America (Ecua) porte sur le thème : « La problématique de l’Intégration sécuritaire dans le golfe de Guinée : Aspects  politiques, économiques et juridiques ». Quant à la seconde qui s’intitule « la politique de lutte contre la piraterie et le développement de la sous région ouest africaine », le Colonel Ouangbey l’a présentée à Kingdom life university of America (Klua). Les deux recherches du Colonel Rock Aurélien Ouangbey servent de pistes de solutions au crucial problème de la piraterie maritime qui constitue une forte menace pour les navires transportant des marchandises. Quant à l’Adjudant Alain Aïwanou  qui a fait ses recherches en Audit et contrôle de gestion, il a orienté ses travaux sur « la pérennisation financière d’une entreprise étatique comme la Poste du Bénin S.a ». Il importe de préciser que ce thème a le mérite de proposer des pistes de bonne gestion d’une entreprise comme la Poste du Bénin. Au terme de l’exposé de ces travaux, le Président du jury international, constitué du Professeur Georges Avuh, s’est dit surpris de la capacité de ces militaires à défendre leurs sujets et à honorer leur corporation. Les deux impétrants ont obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury.
Joël S. Bossou