Spread the love
Michaelle
Michaëlle Jean sera à Cotonou ce jour

Christine Lagarde, la Directrice générale du Fonds monétaire international est en fin de visite de travail au Bénin. Pendant que la Patronne du Fmi prend départ de Cotonou, Michaëlle Jean, la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), atterrit. Michaëlle Jean est au Bénin ce jour pour une visite de travail.

Les personnalités se succèdent au Bénin depuis le début de la semaine. Alors que Christine Lagarde, la Directrice générale du fonds monétaire international (Fmi), regagne son milieu habituel de travail, la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), Michaëlle Jean devient l’hôte des autorités béninoises. Cette visite de travail se tiendra du 13 au 16 décembre 2017. Pour ceux qui n’étaient pas dans le secret des dieux, la tribune du ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané est on ne peut plus claire. « Les dirigeants des grandes institutions de la planète et de grandes assises s’y succèdent à tel point que les médias internationaux et l’opinion publique se passionnent pour ce regain d’intérêt que suscite notre pays. » Depuis l’avènement du président Patrice Talon, l’on croyait que le Bénin vit dans l’autarcie. Erreur ! Les évènements parlent d’eux-mêmes. Les participants à « La semaine du Sahel » ont salué le projet béninois des cantines scolaires qui, depuis la rentrée scolaire en cours, permet de nourrir quotidiennement plus de 351.000 (31%) de nos jeunes écoliers dans 11 départements sur 12. Dès la prochaine rentrée scolaire, le projet va être amplifié pour servir près de 35 millions de repas et impacter 51% des écoliers de notre pays. Le projet d’Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) est l’autre preuve par excellence que le capital humain est l’un des socles sur lesquels nous voulons bâtir notre économie. Abdoulaye Bio Tchané conclut: « Ce sont là autant de signaux forts que nous envoyons à la communauté internationale, et qui attestent que le Bénin d’aujourd’hui a pleinement conscience des enjeux et des défis qui se posent à lui, pour devenir un pays qui veut performer dans la plupart des secteurs vitaux de la vie économique et sociale. » Il a aussi ajouté que « La Banque africaine de développement, la Banque islamique de développement ainsi que la Banque mondiale nous accompagnent dans nos différentes ambitions qui influencent positivement et durablement le quotidien de chacun de nos compatriotes et surtout des couches les plus vulnérables. Fournir de l’eau potable à tous d’ici 2021, gagner la bataille de l’autonomie énergétique en finissant d’abord avec le délestage, sont des objectifs auxquels s’associent ces grandes institutions internationales. » C’est assurément le fruit d’un travail méthodique qui se fait au gouvernement. Sur cette base, on peut affirmer que le meilleur pour les Béninois reste à venir.

Jean-Claude Kouagou