Spread the love

nago_houndétéLe président Nago continue d’envoyer ses pics à l’endroit du gouvernement qui n’a daigné s’occuper, jusque-là, de la bretelle de Bopa. En effet, au cours de la plénière de ce jeudi 18 décembre 2014, le député Eric Houndété est revenu stratégiquement sur la non-réalisation de la fameuse bretelle de Bopa en rappelant à l’ordre le gouvernement du président Yayi Boni. A la limite d’une ironie, il a été lui aussi rappelé à l’ordre par le président Mathurin Nago qui lui a demandé de prendre ses précautions avant de parler de cette bretelle. Pour le président Nago, il était important de dire un mot à propos de la déclaration de Houndété sinon, l’on dira qu’il a fui le débat. « Si je ne disais pas un mot sur cette fameuse voie, c’est comme si je fuyais le débat moi aussi (…) Je vais juste le mettre en garde. Il ne faut pas parler de la brettelle de Bopa parce qu’il y a deux risques. Le premier, c’est qu’on pourrait organiser des meetings contre vous en manipulant vos propres frères, en finançant à gros sous vos propres frères et petits frères. Premier risque et il est grand ! Deuxième risque, monsieur Houndété, écoutez-moi bien (…) Deuxième risque, c’est que le ministre va vous demander de l’affronter en débat contradictoire à la télévision », a déclaré le président Nago.

Thobias G. Rufino

(Br Ouémé/Plateau)