Spread the love
Abdoulaye Bio Tchané lors de la présentation des voeux
L’Alliance ABT est contre les propos du Chef de l’Etat

L’Alliance Abt apprécie mal les déclarations du chef de l’Etat au cours de son récent meeting à Manigri, Commune de Bassila. Pour l’équipe du Président Abdoulaye Bio Tchané, Yayi Boni a fait usage de propos injurieux à l’encontre d’un des députés de l’Alliance. C’est à travers un point de presse tenu hier lundi 29 juin 2015 à son siège à Cotonou que l’Alliance Abt a manifesté son mécontentement.

Pour le directeur des opérations de l’Alliance, Boniface Chacran, les événements se déroulaient le vendredi 26 juin 2015, dernier jour de la campagne électorale. Ce jour, le Chef de l’Etat avait effectué un meeting politique à Manigri, un arrondissement de la Commune de Bassila. Au cours de ce meeting, le premier des Béninois a proféré des injures à l’endroit du député en question. « Il a dit qu’il est un enfant mal élevé, qu’il allait se procurer des sous du coton pour les distribuer aux populations…..On était déçu. Pour nous, ces propos ne devraient pas venir d’un Chef d’Etat. Un Chef d’Etat, c’est quelqu’un de très important », a-t-il déclaré. Un peu juste après le départ du Chef de l’Etat, argumente le conférencier, une horde de militaires a envahi la Commune et est restée jusqu’au jour du scrutin. Cette stratégie était, selon lui, politique en ce qu’elle a créé la psychose dans l’esprit des populations qui n’étaient pas sorties voter. « Les populations n’étaient pas habituées à voir ce déploiement d’hommes en armes. La présence de ceux-ci a dissuadé beaucoup de nos militants à sortir. On s’est dit que c’est une stratégie détournée pour apeurer nos militants, parce qu’ils savent que c’est notre fief », a-t-il déclaré. Mieux, dans la foulée, ajoute-t-il, deux ténors de l’Alliance ont été arrêtés au motif qu’ils sont des étrangers. Il a également déploré de nombreux cas de blessés graves dans le rang des militants Abt. « En dépit des intimidations, l’Alliance Abt sortira victorieuse dans la Commune. Si les résultats, tels que sortis des urnes, restent intacts, on peut considérer que Bassila est dans l’escarcelle de Abt. Le souhait est qu’on nous aide à faire en sorte que notre suffrage soit protégé. Nous voudrions croire que la Céna n’est pas aux ordres », a-t-il déclaré. Pour le porte-parole de l’Alliance, Sakinatou Bello, il s’agit de stratégies politiques mêlées de trafic d’influence indignes d’un Chef d’Etat.

 Hospice Alladayè