Spread the love

aaaLes populations du département du Couffo ont initié ce mercredi 23 novembre 2016 une marche en direction de la préfecture de ce département. La suppression de l’université d’Aplahoué  est la principale raison de cette mobilisation. Du conseil des ministres du mercredi 27 juillet 2016 et le décret n°2016-638 du 13 octobre 2016 portant création de quatre (04) universités nationales en République du Bénin, il ressort que le site d’Aplahoué est rattaché à l’université d’Abomey-Calavi, et ne peut donc pas faire objet de suppression. Mais quelques jours plus tard, Bienvenu Koudjo, directeur de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur annonce par la lettre n°3902/MESRS/DC/SGM/SA du 24 octobre 2016 la suppression de ce site. Une nouvelle que les habitants  ne sont pas prêt à accepter. « Nous tenons à réaffirmer que M. Koudjo, directeur de cabinet, n’est pas au-dessus du Président de la République, ni au-dessus du conseil des ministres… Et s’il s’enlise dans des pratiques corruptives contraires au principe du gouvernement de la Rupture, c’est pour s’opposer à ses responsables hiérarchiques  », affirme Abraham Hounguè président des associations de développement du couffo. La population du Couffo appelle le chef de l’Etat Patrice Talon à corriger le tir

Laure ASSANKPON (stag)